Puis-je avoir cette danse?

Par Elyse Hamel

Depuis quelque mois, je prends des cours de danse. J’ai commencé à faire du Lindy Hop, une version plus « street » du swing. C’est quand même danser avec partenaire, mais c’est moins formel et ça laisse place à beaucoup d’inventivité. Essentiellement, le Lindy Hop est à la danse sociale ce que l’improvisation est aux arts de la scène, c’est à dire, un art de scène plus informel, mais aussi plus créatif.

Au-delà de vouloir vérifier la véracité de l’affirmation que je viens de faire, je veux surtout vous parler aujourd’hui de l’aspect de collaboration qui entre en jeu (pour ne pas dire qui entre dans la danse).

FB_IMG_1518052500178.jpg

Lorsqu’on pratique une danse sociale, il y a un « lead » (habituellement, c’est le monsieur) et un « follow » (habituellement la madame). En tant que madame moi-même, j’avais toujours joué le rôle de suiveuse, et j’étais bien consciente des principes de base qui s’appliquent à ce rôle. Par exemple, on doit être à l’écoute de son partenaire, suivre ses idées, bref, ne pas dire non (ça vous semble familier?). Toutefois, on peut quand même s’exprimer comme on le veut dans le cadre que notre partenaire nous fournit.
Ce que j’ai réalisé en faisant des cours de Lindy Hop, c’est que le leader a un rôle très important à jouer. Dans le cadre de mes cours, on change de rôle. J’ai donc eu la chance d’apprendre comment on doit agir lorsqu’on dirige son partenaire. Ce que j’ai compris, c’est que ce n’est pas seulement à propos d’avoir une volonté et de l’exécuter. Il existe bon nombre de signaux spéciaux qui sont utilisés pour indiquer à son partenaire ce que l’on désire faire.

 

FB_IMG_1518051778828

Quel est le lien avec l’improvisation? Eh bien, en réfléchissant un peu, je me suis rendue compte qu’en improvisation on peut également jouer le rôle de « lead » ou de « follow », selon la situation. De plus, comme dans le cours, ces rôles peuvent changer d’un instant à l’autre. Et enfin, il existe aussi des signaux spéciaux utilisés par les improvisateurs (parfois à l’insu du public) pour communiquer ses intentions.

Prenons un exemple simple : Vous voulez faire une intervention comme 3e joueur. Vous allez, l’espace d’un instant, devenir le nouveau « lead » et demander aux autres de vous suivre. Les autres ont bien sûr la responsabilité de vous écouter, mais vous avez le devoir d’être clair dans vos intentions. Ainsi, lorsque vous embarquez dans l’arène, assurez-vous que les joueurs déjà en jeu vous voient. De plus, attendez qu’ils arrêtent de parler pour faire votre intervention. Vous vous assurez alors que la nouvelle direction que vous leur indiquez est claire, et que personne ne se pile sur les pieds – et ils pourront suivre, si tout va bien, en exécutant une pirouette avec brio!

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec nous à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s