« Improvisation » dans le thème

Par Michel M. Albert

Parmi toutes les constructions utilisées dans l’écriture de thèmes – donner le personnage ou le lieu, le concept vague, l’énumération, le jeu de mot, etc. – aucune n’est plus incomprise que celle qui mentionne directement le mot « improvisation ».

Exemples :
« Improvisation préhistorique »
« Improvisation sans personnage principal »
« Le lendemain de l’improvisation précédente »

CF20838F-3EB3-430B-ABA2-601EB2E12D1F

Ce que les joueurs ont tendance à faire : Une impro « meta » où on voit l’arbitre, le caucus, quelques secondes d’impro, un sifflet et retour au banc. En utilisant les exemples ci-haut, on verrait donc des hommes des cavernes faire « ouga-bouga » tout le long, un caucus où tout le monde se fait donner un rôle de figurant, ou une impro puis ses conséquences sur les joueurs.

Pourquoi c’est une erreur : Très rares sont les impros de la sorte qui sont satisfaisantes. Trop souvent, le public se perd dans l’arrière-scène du jeu qui ne leur est pas familier. Au pire, les joueurs deviennent distraits par la possibilité de parodier leur arbitre, leur équipe, etc. et on tombe dans des inside jokes, on montre la pire impro possible pour se moquer, mais à la fin de la journée, ça reste une mauvaise impro. Et c’est répétitif. On VIENT de voir une lecture de thème et un caucus.

C143D59C-7614-4E9C-8786-2AD6B8B54236

Ce à quoi on s’attend : Que le mot « improvisation » soit compris dans le même sens que « scène ». Dans nos exemples, une SCÈNE préhistorique, une SCÈNE sans personnage principal, et ainsi de suite. On va jouer une improvisation avec les qualités ou détails demandés, ni plus ni moins. Il ne s’agit pas de recréer ou parodier des éléments de l’impro-match. Le troisième exemple devrait créer une poursuite de l’impro qu’on vient de voir, par exemple, simplement un jour plus tard dans l’histoire.

Historiquement, la construction vient de la catégorie avec accessoire. Originalement, ces improvisations étaient pratiquement toutes titrées « Improvisation avec un ballon, un porte-manteau, un chevalet, etc. » Ceci donnait permission aux joueurs de faire des vignettes, transformant l’objet sans histoire requise. Avec le temps, les impros avec accessoire ont commencé à avoir plus d’histoire, et les thèmes « Improvisation avec… » se sont propagés dans les autres catégories. On a oublié leur source, et en oubliant, on a commencé à croire que le thème commandait nécessairement une impro « meta » (une impro où on parle d’impro).

EH BEN… CE N’EST PAS LE CAS!

Il s’agit plutôt d’une différente façon d’écrire un thème, et donc de penser à un thème. Oui, on peut aller « meta » de temps en temps, mais ce n’est pas obligé, surtout si on n’a rien de nouveau à dire à travers le style.

Vous voudriez écrire un article? Communiquez avez nous à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s