À l’ordre! L’entrée des joueurs

Par Michel M. Albert

Y a-t-il une stratégie à l’ordre dans lequel sont écrits les noms des joueurs sur une feuille de stat, et donc à l’ordre dans lequel ils sont nommés et entrent en scène.

La réponse courte est oui!

La réponse longue suit…

Évidemment, on annonce le capitaine et l’assistant d’abord, puis le reste. Parlons donc d’abord de qui devrait avoir ces postes. Souvent, on les attribuera par rapport à la séniorité. Une meilleure formule, à mon avis, est de donner le rôle de capitaine à la personne la plus habile à poser des questions, celle qui a une chimie naturelle avec les arbitres et le don de se faire aimer du public lors de telles interactions. Cependant en termes d’ordre sur la feuille, le capitaine est la personne qui représentera l’équipe en tout premier, la première impression, et elle devrait donc encapsuler le feeling de l’équipe. Vous voulez que, quand les gens pensent à votre style de jeu, ils pensent automatiquement à votre capitaine. C’est l’ambassadeur auprès de l’arbitre, mais aussi auprès du public. La voix de votre équipe.

18403912_1439177142823412_480653445839505835_o

Ensuite vient l’assistant, un poste cérémonieux qui, lui, colle bien à un joueur senior, peut-être à son dernier tournoi, quelqu’un que l’entraîneur cherche à récompenser pour son travail avec cette mince marque de reconnaissance, sans pourtant lui donner de responsabilités additionnelles.

D’une façon ou de l’autre, il est à éviter de placer les joueurs en ordre de calibre perçu (et de séniorité qui souvent est équivalente). D’une part, cela crée un ordre évident de qui est le plus prisé par l’entraîneur, ce qui démoralise le joueur en bas du totem, peut enfler la tête de celui qui est en haut, et laisse le public s’essouffler en termes d’applaudissement à la fin de l’entrée de l’équipe, ce qui est encore plus pesant pour le joueur junior.

18422468_1441578095916650_6814070623956042221_o.jpg

Dans une équipe où le meilleur joueur n’est ni capitaine, ni assistant, il vaut donc la peine de le placer dernier. Ce favori du public, annoncé tard, donne un renouveau d’applaudissements juste comme on renomme le nom de l’équipe et emporte le tout à un plateau d’énergie. Dans un tournoi où le public ne nous connaît pas, il y a une valeur surprenante quand le joueur plus bas dans l’ordre entre et torche. Le public se demandera, si c’est leur 3e, 4e, 5e ou 6e joueur, imagine le capitaine! Psychologiquement, on vient d’impressionner le public qui verra les autres joueurs d’un meilleur œil.

Autrement, balancer hommes et femmes, jeunes et moins jeunes… tout pour ne pas créer le sentiment d’un ordre de valeur qui met certains joueurs sur un pied d’estale par rapport à d’autres. Certains ont plus de facilité, d’autres plus de difficulté, mais on joue en équipe, on gagne en équipe et on perd en équipe. Ce partage met tout le monde sur un pied d’égalité, et la feuille de stat devrait refléter cette réalité, ou du moins, nier l’importance des uns plus que des autres.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec nous à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s