Un dictionnaire sur le banc

Par Michel M. Albert

Dans mon temps (tchins, grand-papa qui se réveille), on avait un dictionnaire sur notre banc d’équipe, que ce soit un match, un tournoi ou un improvisathon interminable. Outil old school que je recommande encore aux équipes aujourd’hui.

Tout le monde me regarde, comme, on a-tu le droit? Et bien oui, pourquoi pas? Vous avez déjà des calepins, des gourdes d’eau, vos portefeuilles et clés coincés dans la charpente de la bande… Le banc c’est votre territoire.

18209013_1423683861039407_9095998329747377268_o

La valeur pour nous était immense, surtout quand on faisait face à des arbitres plus cultivés que nous, comme par exemple le méchant arbitre du campus universitaire à côté de notre école. Un arbitre n’a pas besoin d’être beaucoup plus cultivé que nous pour nous poser des colles soit dans les thèmes ou dans les à la manière de (on est gâté aujourd’hui, dans le temps, il n’y avait ni feuillet à l’avance, ni jasette d’avant-match, c’était tout simplement une surprise!); il n’a besoin que d’être plus vieux d’un an ou deux, suivre des différents cours, s’intéresser à des domaines qu’on ne connaît pas.

Fouiller rapidement dans le dictionnaire nous donnait une chance égale de s’ajuster avant le coup de sifflet, et au diable le caucus! SAVOIR de quoi on parlait était souvent assez pour motiver l’impro à venir, de toute façon. Et puis, on est plusieurs sur le banc; quelqu’un peut chercher pendant que les autres commencent le processus de déterminer qui rentre et comment.

Mais attention, tous les dictionnaires ne sont pas faits égaux! Ici, je recommande le Petit Larousse dans lequel toutes les définitions sont courtes et souvent accompagnées d’images, et qui comprend une vaste section de noms propres, ainsi qu’une liste de proverbes utiles. Le Petit Robert est à la fois plus pesant et moins utile, avec une attention trop importante à la grammaire et l’utilisation des mots, et n’a pas de noms propres. C’est le livre à utiliser pour ÉCRIRE, mais pas pour trouver quelque chose d’utile pendant un caucus.

18238544_1423715371036256_8790979193388612724_o

Aujourd’hui, il est probable qu’on puisse faire la même chose par voie d’Internet. Je vous laisse la tâche de trouver un ou des sites qui vous livrent l’information voulue rapidement et efficacement, et d’ensuite préparer vos portables pour que ces sites soient immédiatement accessibles pendant le match, si vos données le permettent.

D’une façon ou de l’autre, il n’y a aucune raison aujourd’hui que l’on ait à se lancer dans une impro sans savoir où est Venise, qui était Robespierre, ce qu’est un zouave, ou ce qu’omnipotent veut dire. Avant de me dire que vous n’avez pas le temps de faire une courte recherche dans l’espace d’un caucus, je vous rappellerai que présentement, la technique est d’interpeller l’arbitre pour lui demander des explications additionnelles.

Ce qui ne prend pas moins de temps!

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec nous à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

2 réflexions sur “Un dictionnaire sur le banc

  1. Un zouave! De tous les mots étranges que tu aurais pu choisir tu as choisi un zouave! Tu as rendu l’historienne en moi, et l’ancienne employé du Musée des Papes, TRÈS souriante cet après-midi!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s