Atelier de base : La foule de personnages

Par Elyse Hamel

Cet atelier s’inspire de la théorie « zen » du personnage, qui s’installe à l’opposition de la technique de la banque de personnage. Ainsi, au lieu d’avoir des personnages clés qui agissent comme nos ressources habituelles, on approche chaque nouveau personnage de façon organique en le créant sur place, souvent en s’inspirant d’une position prise par notre corps.

18193423_1423683524372774_5628275204360290269_o

Instructions

On invite les participants à marcher tout autour de la pièce en faisant des mouvements incongrus, aléatoires, voire bizarres. L’idée ici est de réchauffer le corps tout en dispersant la gêne, alors n’hésitez pas à encourager les participants à lâcher leur fou. Puis, on indique aux participants de s’immobiliser à l’aide d’un coup de sifflet ou d’une consigne verbale.

Avant de recommencer à bouger, ceux-ci bénéficient d’un moment de réflexion. On les invite à s’interroger sur leur position et sur la démarche que pourrait adopter un personnage dans cette position. Il est important qu’ils se servent de cette position comme inspiration pour créer une façon de marcher originale. On pose donc des questions pour les aider, en donnant des exemples de démarche différente : « Comment votre personnage marche-t-il? A-t-il la tête haute ou basse? Les jambes écartées ou fermées? Est-ce que sa démarche est rapide, pressée, ou est-ce qu’il marche lentement de façon nonchalante? » Les questions peuvent changer à chaque différente reprise de l’exercice, mais il est important d’en avoir quelques unes au moins, pour aider les participants à prendre conscience d’une grande variété de démarches.

18403993_1434205573320569_1847452614025773215_o

Une fois qu’on sent que les participants sont prêts, on les invite à marcher en silence, et à observer la démarche que les autres ont adoptée en même temps. On permet ainsi à la « foule » de se mêler pour environ 30 secondes. Puis, d’un autre coup de sifflet, on les immobilise et on leur demande de penser à une voix qui irait avec leur façon de marcher. Comme pour la démarche, on pose des questions : « La voix de votre personnage est-elle nasillarde ou grave? Est-ce que l’intonation est heureuse ou triste? Votre personnage parle-t-il vite ou lentement? » Après quelques questions, on demande aux participants de marcher tout en parlant dans la peau de leur personnage.

Après qu’on remarque que ceux-ci ont un personnage bien défini, on invite les différents personnages à se rencontrer au milieu de la foule et d’avoir des mini-interactions de 15-20 secondes. Alternativement, on peut également demander aux joueurs de se souvenir de leur personnage et faire des improvisations de 1-2 minutes qui mettent en vedette les différents personnages qui sont apparus lors de l’exercice.

18199292_1423723707702089_1064564315220088680_n

Pourquoi c’est utile

En plus de donner aux joueurs de nouveaux outils pour créer des personnages, il permet à ceux-ci de sortir de leur zone de confort, tout en aiguisant leur muscle d’analyse. En posant des questions sur la position dans laquelle on s’est retrouvé aléatoirement, on travaille non seulement l’imagination, mais également la logique du personnage, qui permet d’expliquer pourquoi celui-ci agit comme il le fait dans l’univers dans lequel il évolue.

Lorsqu’ils ont l’esprit ouvert et qu’ils laissent libre court à leur imagination, il arrive souvent que les joueurs se surprennent dans ce genre d’exercice et font des personnages tout à fait nouveaux, et, du coup, très intéressants.

Bien que les premières expériences d’un joueur avec cet exercice penchent vers l’exagération, on peut guider ce dernier vers des personnages plus réalistes et authentiques, qui bénéficieront d’un élément accru de vérité, puisqu’ils ont été créés de façon organique et non forcée.

Pour en lire plus sur la théorie « zen » du personnage, et comment l’appliquer dans une mixte par exemple, on vous recommande cet article de Michel Albert.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec nous à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s