L’écoute, cette incomprise…

Par Elyse Hamel

Avez-vous déjà entendu la phrase « Les problèmes de communication viennent du fait qu’on n’écoute pas pour comprendre, mais plutôt pour répondre »? J’ai récemment tombé sur une super image inspirante d’un coucher de soleil qui portait ce message, et franchement, j’ai été inspirée.

Lorsque j’assiste à des matchs d’improvisation dernièrement, je remarque que l’écoute semble être un pilier fort mal maîtrisé. Pourtant, c’est le deuxième sur la liste, et il est tellement fondamental au bon déroulement des impros! Mais trop souvent, on voit des joueurs qui ignorent ce que les autres établissent, qui font des commentaires qui détonnent avec les histoires en court, ou qui, tout simplement, ne font pas grand sens dans le contexte proposé.

11817118_861429593931506_4051202750897611572_nEst-ce que cette difficulté viendrait du fait qu’on ne sait pas écouter de la bonne manière? Est-ce que les joueurs sont trop concentrés sur ce qu’ils font eux-mêmes ou ce que sera leur prochaine réplique qu’ils oublient d’êtres alertes et d’écouter activement les autres joueurs?

Quand les formateurs vous répètent sans cesse d’écouter l’improvisation, ce qu’ils veulent vraiment dire, c’est que vous devez non seulement l’entendre, mais également la comprendre. Il ne suffit pas de savoir qu’on est dans une maison, il faut comprendre que cette maison a une seule et unique porte et d’utiliser celle-ci pour intervenir comme troisième joueur. Il ne suffit pas de voir que l’autre joueur est un policier. Il faut aller au-delà des apparences et comprendre pourquoi celui-ci a choisi de jouer ce rôle et qu’est-ce qu’il va apporter à la dynamique de l’improvisation.

Si on écoute pour comprendre et qu’on active notre esprit d’analyse, on évite de rentrer 3-4 joueurs qui occupent la même fonction parce qu’on sait qu’ils ne sont pas nécessaires. On remarque les perches de l’autre qui cherche à faire avancer l’histoire et on est en mesure de les saisir et de réagir de façon proactive. Et, surtout, on ne détruit pas ce qui a été construit avec une remarque mal placée.

14088527_1101454449929018_2556500671505046510_nComment fait-on pour s’entraîner à écouter pour comprendre? On se pratique à écouter comme il faut, tout en aiguisant son sens de l’analyse! Même quand vous êtes spectateurs, demandez-vous qu’est-ce qui est en train d’être établi et comment on pourrait y répondre de façon productive. Parce que oui, la réponse est importante, il ne s’agit pas de la remplacer par la compréhension, mais plutôt de faire place à cette dernière qui est trop souvent négligée.

La prochaine fois que vous êtes assis dans un public, prenez le temps d’essayer de comprendre la dynamique des interventions et des répliques, et développez votre écoute, dans tous les sens du terme!

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s