L’improvisation – sérieux ou pas?

Par Elyse Hamel

Récemment, j’ai eu la chance d’animer des ateliers pour la Ligue d’Improvisation Primaire du Sud-Est (LIPSE). En guise de réchauffement, on avait organisé quelques activités brise-glace, lors desquelles on a décidé de poser des questions pour interpeller les participants et les inviter à réfléchir un peu plus profondément à l’improvisation en tant que discipline. Une de ces questions me trotte dans la tête depuis que je l’ai posée : l’improvisation, est-ce que c’est sérieux?

Le réflexe, c’est de répondre non à cette question. Après tout, des improvisateurs sont des clowns qui font des niaiseries entre des bandes de bois en portant des chandails de hockey. Le concept déborde de ridicule. Comment est-ce qu’on pourrait voir ça comme du sérieux? Plusieurs participants se sont d’ailleurs prononcés rapidement et se sont rangés de cet avis. Amusée, je leurs ai dit que je poserais la question à nouveau à la fin de la journée.

13873237_1089849927756137_2862844435038142015_n

S’en suivirent des ateliers sur les personnages, la construction, les lieux et l’atmosphère, et, pour finir, une conférence sur les 7 piliers de l’improvisation. Une fois les évaluations terminées, j’ai posé ma question à nouveau : l’improvisation, est-ce que c’est sérieux?

Quelle n’était pas ma surprise de voir qu’un changement s’était opéré dans le groupe! Tout d’un coup, la majorité m’affirmait que oui, c’était sérieux l’improvisation.

D’où vient se revirement? Comment expliquer qu’une activité ridicule à la base peut être sérieuse? Selon moi, on trouve un élément de réponse dans la difficulté qu’on peut avoir à maîtriser une discipline. L’improvisation c’est sérieux, parce que c’est difficile. Et c’est sérieux parce qu’il y a une foule de facteurs à garder en tête.

13958079_1089843331090130_8134700912739060332_o

Pour maîtriser la discipline de l’improvisation (si c’est possible!), il faut s’appliquer, il faut pratiquer, s’informer, réfléchir, analyser, s’autocritiquer. Pourquoi est-ce sérieux l’improvisation? Parce que ça demande un engagement sérieux. Pour vraiment réussir, il faut s’appliquer, bref, il faut prendre ça sérieusement.

Je me permets toutefois d’ajouter une petite nuance ici… Un joueur doit être sérieux, certes, mais il faudrait faire attention de ne pas se prendre trop au sérieux en même temps. Il ne faut pas avoir peur du ridicule, il ne faut pas craindre de faire des erreurs, de prendre des risques.

Ainsi, est-ce que l’improvisation c’est sérieux? Absolument. Mais, comme l’a si bien dit Isabelle Godin à la fin des ateliers de la LIPSE, « ça ne veut pas dire que c’est pas le fun… »

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s