Le banc : un code de conduite

Par Isabelle Godin

Félicitations ! Vous faites partie d’une équipe d’improvisation! Vous allez nous faire découvrir votre imaginaire débordant et fou dans l’arène. Ce que vous allez faire aussi, de temps en temps, c’est rester assis sur le banc. Le banc de l’équipe, on n’en parle que trop peu. Pourtant certaines règles, écrites ou non, existent pour vous guider vers le meilleur comportement possible, afin d’éviter des représailles de l’arbitre et ne pas nuire au bon déroulement du spectacle.

13901473_1083792381695225_6230275195443714017_n

Pendant le jeu

Lorsque vous décidez de rester sur le banc, rappelez-vous d’une chose bien importante : On vous voit! Vous êtes sur la scène, à la vue du public, de l’arbitre et de la table de statistique. Les règles à suivre sur le banc sont donc les même que lorsque vous êtes en jeu, soit être au service du spectacle. Vous vous devez d’être à l’écoute de l’improvisation en cours pour pouvoir y prendre part si le besoin se présente. Si c’est une comparée et votre équipe n’est pas en jeu, c’est tout de même important d’être attentif et d’observer. Vous pourriez en apprendre beaucoup simplement en faisant cela. Vous pouvez bien évidemment réagir à l’impro, personne ne s’attend que vous deveniez des statues lorsque vous êtes assis, mais gardez en tête que vos actions ne devraient jamais entrer en compétition avec l’impro pour ce qui est d’obtenir l’attention du public.

Dans des contextes plus légers, on a vu des joueurs d’une équipe forcer un joueur de l’autre à entrer en lui faisant croire qu’il voulait leur partager une idée et ensuite demeurer assis. Il y a aussi eu dans le passé des occasions où des joueurs sur le banc étaient plus bruyants que l’impro qui se déroulait devant eux et ce, de façon volontaire. Prenez garde à de tels agissements. Bien qu’il puisse paraître amusant pour vous de voler le « spotlight », et que oui souvent le public va réagir à ces gestes (je suis moi-même coupable), pensez un peu aux joueurs en jeu. Quel genre de message êtes-vous en train de leur lancer? Est-ce que vous n’êtes pas en train de leur manquer de respect ou de confiance? Pourquoi est-ce que le public devrait déplacer son attention du centre de l’arène vers les coulisses? Faites confiance à vos joueurs en jeu et laissez-les avoir la pleine attention de la foule. L’improvisation doit toujours être mise à l’avant-plan. Le reste de la scène, elle, doit sembler inexistante.

13055115_1010715422336255_2736022347659413182_o

Après le jeu

On parle souvent du décorum en improvisation, bien je relance le sujet par rapport au décorum sur le banc justement. Après que l’improvisation est terminée, on annonce les punitions. Si punition il y a, le capitaine de l’équipe peut s’adresser à l’arbitre. Le reste des joueurs doivent garder le silence. Pourquoi est-ce donc ainsi? C’est pour assurer une meilleure compréhension de l’explication et éviter une perte de contrôle qui nuirait au déroulement du match. Si vous n’êtes pas satisfaits de l’explication de l’arbitre, plusieurs avenues s’offrent à vous, mais APRÈS le match. Parler avec votre capitaine et/ou entraîneur de la situation. Ceux-ci pourront ensuite en discuter avec l’Ombudsman ou quiconque est en charge. Il y a un temps et une manière de faire les choses ; couper la parole de l’arbitre ou de votre capitaine ne vous donnera rien à part peut-être une procédure illégale. Mettez ça de côté et continuer à jouer comme si rien ne s’était passé. Jouer en étant frustré n’aidera pas votre cause de toute façon.

Un deuxième moment important pendant lequel les équipes se retrouvent sur le banc, c’est le vote. Durant celui-ci, il est recommandé de ne pas regarder la foule. Encore une fois, pourquoi? Gardez en tête une chose : L’impro est une fausse compétition. Le but c’est d’offrir un bon spectacle. Le système de pointage n’est là que pour nous garder connecté à nos sources (le hockey) et pour donner chance au public de participer. En gardant un œil sur le vote, vous venez souvent créer un inconfort chez le public. Ceux-ci peuvent se poser le genre de question suivante : Pourquoi y accorde-t-il tant d’importance ? Est-ce que ma décision lui déplaît ? En tant que personne qui en a vu de l’impro, et qui en a jugé aussi, je dois dire que ce n’est que très rarement une décision facile et je n’aime pas qu’on m’observe. L’inconfort que vous venez de créer nous coûtera peut-être la présence de ces personnes lors du prochain événement. Respectez la décision du public, regardez la bande, vos co-équipiers ou par terre et continuez à vous mettre au service du spectacle. Jouer pour gagner le vote aura souvent l’effet contraire pour votre équipe de toute façon.

Les bancs d’équipes font nécessairement partie de la mise en scène en impro-match, mais un décor, pas une distraction. Si vous voulez faire partie du spectacle comme tel, RENTREZ DANS LES IMPROS !

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “Le banc : un code de conduite

  1. On peut tu aussi ajouter que quand vous êtes sur le banc, IL NE FAUT PAS REGARDER VOTEE CELLULAIRE. Et encore moins s’en servir! Quel manque de respect pour votre équipe et pour le jeu.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s