L’impro et la technologie : la banque de thèmes

Par Martin Savoie

Dans cette nouvelle série d’articles, je ferai une recherche des différents outils facilitateurs de l’improvisation disponibles sur Internet. Je tenterai de trouver les avantages, les désavantages ainsi que les méthodes adéquates pour en optimiser l’utilisation dans le cadre des matchs amicaux, tournois et ligues d’improvisation au Nouveau-Brunswick.

Lors d’une saison d’impro, il n’est pas rare qu’un arbitre soit appelé à remplir ses fonctions plusieurs fois. Que ce soit lors d’un tournoi ou d’un match de ligue, l’arbitre en chef aura la tâche de monter un match de toutes pièces avec habituellement 8-12 thèmes prêts par match, selon le cas.

Comme n’importe quel auteur, l’arbitre peut être victime du syndrome de la page blanche, que l’on pourrait appeler le syndrome du carton blanc dans ce cas-ci. Mais comment contrer cette fâcheuse situation, alors qu’un match doit avoir lieu dans quelques heures à peine?

13903191_1089849777756152_2296116386111092703_n

Afin d’inspirer les arbitres lors de la construction des matchs, il existe en ligne des banques de thèmes. Ces outils se veulent des références pour dépanner le maître du jeu lorsque celui-ci peine à terminer d’écrire la joute, suggérant des milliers de thèmes pouvant être utilisés, en partie ou en entier. Il s’agit d’un ouvrage en ligne assez exhaustif mis à la disposition de tout le monde, gratuitement, et qui peut toujours être bonifié par d’autres contributeurs externes.

Là où l’outil est bon…
La banque de thèmes, lorsque celle-ci est utilisée, peut s’avérer être un outil de travail complémentaire à l’arbitre.

Les différentes banques de thèmes disponibles en ligne offrent des thèmes par ordre alphabétique. Donc, si un arbitre cherche à aborder un certain sujet lors de son match, il pourra toujours se référer aux thèmes disponibles et trouver, dans cette banque, un thème comprenant les mots clés du sujet qu’il veut aborder. Dans des cas encore plus positifs, ces thèmes suggérés offriront même un angle auquel l’arbitre n’aurait pas songé.

13932937_1089849531089510_7389612231329957672_n

Dans le cadre d’une ligue ou d’un tournoi, un arbitre pourrait être tenté de se tourner vers une banque de thèmes. Un maître du jeu étant appelé à écrire une multitude de thèmes aura aussi le mandat d’assurer une certaine variété sur ses cartons et, donc, aux matchs dont il sera l’officier.

Puisque cette banque est un projet collectif, elle offre ainsi des thèmes variés, tant au niveau de la formulation que des sujets abordés par ces derniers. Elle permet donc à l’arbitre d’observer de multiples approches dans l’écriture des thèmes et contribuer à l’essor créatif de celui-ci en lui permettant de découvrir le ou les styles qu’il serait en mesure de s’approprier.

Là où ça se corse…
Malgré les avantages de l’utilisation d’une banque de thèmes, son exploitation accrue peut engendrer une série de problèmes.

Mon premier constat avec les banques de thèmes est que, malgré la diversité des sources et des styles, il y a un effet de redondance dans ceux-ci. Peut-être est-ce dû à la méthode de triage, mais le fait d’avoir plusieurs fois le même premier mot crée un effet de similitude dans les thèmes proposés. Cette tendance, parfois pernicieuse, des banques de thèmes en ligne pourrait venir causer plusieurs maux de têtes à un arbitre voulant créer un match varié, nuisant ainsi à la qualité de son travail si l’outil s’avère surexploité.

13051514_1009187099155754_6624118140490826437_n

Si la disponibilité de cet outil peut s’avérer utile pour un arbitre, cette qualité est un couteau à double tranchant. Son utilisation par plusieurs personnes peut causer un certain danger pour deux raisons : la redondance, telle qu’expliquée auparavant, ainsi que la répétition. Si deux arbitres d’un tournoi utilisent la même banque de données et que ces deux arbitres ont choisi le même thème, cela pourrait créer une situation assez gênante pour ces derniers.

Si un arbitre commence à trouver un certain confort à utiliser l’outil, cela peut devenir dangereux. La banque ne devrait jamais être une béquille ou échappatoire au processus créatif, car un arbitre qui se retrouverait sans accès à son outil pourrait voir son travail lui devenir beaucoup plus difficile.

Verdict
La banque de thèmes peut s’avérer un excellent outil de travail pour les arbitres, mais encore faut-il que cet outil soit utilisé avec un dosage contrôlé. Malgré certaines lacunes en pratique, cet outil peut servir de source d’inspiration. La multitude de thèmes permet d’observer certains processus créatifs de ses pairs, ce qui peut faciliter le cheminement de l’arbitre pour qu’il trouve sa propre voix, son style, les tournures de phrases qui l’interpellent et, au final, élargir ses horizons dans le processus de création d’un match.

Si elle peut dépanner, la banque ne doit jamais devenir l’outil de travail principal de l’arbitre. Le maître du jeu a une chance inouïe de laisser entrevoir sa personnalité et sa créativité à travers ses thèmes. Dans cette optique, même si la banque peut suggérer quelques pistes, il est toujours bon de ne pas laisser filer l’opportunité d’exposer notre esprit créatif, chose qui aidera grandement dans de multiples facettes de l’improvisation.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s