Le Seigneur des Anneaux… Une histoire d’impro

Par Michel M. Albert, d’après une conversation conne avec d’autres improvisateurs

En ce 15e anniversaire de la sortie du premier film de la trilogie du Seigneur des Anneaux, il est intéressant de jeter un coup d’œil à l’histoire, l’originale de la plume de Tolkien, et l’interprétation de Peter Jackson, parce que oui, elle a certainement un lien avec l’improvisation. Lord of the RingsLe Seigneur de l’arène ?

Pensez-y. C’est l’histoire d’une recrue (Frodo) repêchée par un vieil entraîneur (Gandalf) parce qu’il voit beaucoup de potentiel en lui. Frodo n’a pas confiance en lui-même cependant, mais son idole est son oncle qui a déjà gagné une Coupe universitaire avec Gandalf, jadis. Il décide d’accepter l’invitation, et son fidèle ami Sam se joint à l’équipe aussi. Le Shire, c’est vraiment le Nouveau-Brunswick (y’a un Sackville, après tout), ce peuple « paysan » auquel le reste du monde (le Québec, entre autres) ne pense pas trop.

fellowship

Gandalf assemble son équipe. Parmi les recrues, à Frodo et Sam se joignent Merry et Pippin, les substituts qui veulent aller à la prochaine CUI juste pour faire le party. Chez les vétérans, le capitaine Aragorn ; Boromir, le joueur jaloux des recrues, parce que l’entraîneur leur donne trop d’attention ; et les spécialistes des catégories, Legolas (rimées, à la manière de) et Gimli (humoristiques, mimées). Une équipe composée de joueurs de différentes régions, différents domaines, etc. ? Définitivement une équipe Néo-Brunswickoise.

Après un long road trip pendant lequel de vieux improvisateurs (les elfs), tour à tour, doutent du petit nouveau (Elron) ou l’encouragent (Galadriel) – on passe par les Mines de Moria à Edmundston qui n’a pas d’équipe cette année-là – nos improvisateurs se retrouvent en match contre les Ring-wraiths, et les Urukaï entraînés par Saruman, un vieux friennemy de Gandalf. Dans ces joutes, les recrues ne jouent que dans des impros d’équipe, où ils se sentent sécurisés.

Après quelques parties, la jalousie de Boromir déchire l’équipe de l’intérieur, et on doit le remplacer. Merry et Pippin vivront leurs premiers matchs et seront infectés de la fièvre du jeu. Gollum, un genre de groupie qui veut vraiment être joueur se joindra à l’équipe. On laisse enfin les recrues jouer leurs propres impros, habituellement en duos. Frodo et Sam brillient contre les Araignées. Merry et Pippin dans leur match avec l’équipe d’Isengard. La demi-finale avec Helm’s Deep se veut cependant décisive grâce au jeu des vétérans. Pendant le tournoi, l’équipe du Fellowship se fait des amis chez des équipes avec qui elle n’a pas de match – le Rohan, Gondor, les Ents…

eyeofsauron

Grande finale avec Mordor, l’équipe à battre du tournoi. Oui, nos vétérans jouent bien, mais la lutte est féroce. Le match ira en supplémentaire* où, justement, Frodo, sous-estimé par les joueurs coachés par Sauron, gagnera sournoisement le match. Décision de Gandalf qui s’avère payante.

Le plus petit d’entre nous peut effectivement nous faire remporter la Coupe. Suffit de faire confiance à notre jeune talent.

*Si c’est comme le film, il y aura de multiples supplémentaires.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s