Le 3e personnage : Renfort ou « third wheel »?

Par Olivier Rioux

En improvisation, nous avons les moteurs, des joueurs qui sont dans l’improvisation du début à la fin, et puis les 3es personnages, ceux qui vont entrer dans une improvisation afin de faire avancer l’histoire ou les personnages. Ce personnage est devenu un peu comme une façon d’assurer sa supériorité en improvisation, mais comprend des risques aussi. Je m’explique.

13432195_1046835902057540_8655587409894806817_n

Selon moi, le 3e personnage est devenu très important avec le temps, car il permet, si bien utilisé, de faire pencher la balance du côté de l’équipe qui l’a fait entrer. Il peut enter et changer complètement la direction de l’histoire en fonction du caucus de son équipe. Le public le voit comme constructeur, et l’équipe est plus présente en jeu. Il est comme un joueur offensif, mais aussi défensif. D’une façon, il assure que son équipe garde le dessus sur l’improvisation et que l’idée de l’équipe prévaut ; d’une autre, il agit en tant que défenseur parce qu’il décourage un peu l’autre équipe à faire entrer un 3e (maintenant 4e) personnage afin d’éviter un trop grand nombre de joueurs dans l’arène, et par conséquent, d’augmenter les chances d’avoir une improvisation confuse.

Par contre, il faut aussi faire confiance à ses joueurs et ses coéquipiers. Si l’improvisation va déjà bien, qu’elle avance et qu’elle est intéressante, il n’y a aucune raison pour envoyer un 3e personnage. Cela pourrait s’avérer destructeur pour l’improvisation. Il est aussi important qu’il entre et interagisse avec le joueur de l’autre équipe.

13407290_1046836188724178_3162896301171374871_n

Dans le fond, faire entrer un troisième personnage a ses points positifs et négatifs.

Positif :

  • Permet à une équipe de s’approprier un peu plus l’improvisation.
  • Fait avancer une improvisation qui peut être en train de devenir statique.
  • Donne l’opportunité à plusieurs joueurs de différentes équipes de travailler ensemble.
  • Permet aux joueurs qui entrent moins, surtout les plus jeunes, d’entrer dans une improvisation et de s’habituer au style de jeu d’une autre équipe.

Négatif :

  • Si le 3e personnage entre et impose une idée ou un personnage qui ne cadre pas avec l’improvisation en cours, cela peut provoquer une rudesse.
  • Le 3e personnage peut entrer et détruire une improvisation s’il n’était pas nécessaire ou qu’il y a eu une mauvaise communication sur le banc de l’équipe.
  • Il est possible qu’il n’apporte rien et que lui-même fasse stagner l’improvisation.

13000243_1009186705822460_2457552947204542410_n

En conclusion, le 3e personnage peut être une façon de faire pencher la balance de son côté, oui, mais aussi du côté de l’autre équipe. Il ne faut pas l’utiliser comme moyen de gagner une improvisation, mais comme moyen permettant à une improvisation d’avancer et aux improvisateurs de jouer.

Faites-nous savoir ce que vous en pensez dans les commentaires !

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s