Un univers pour les oreilles

Par Martin Savoie

Si un arbre tombe dans la forêt et que personne ne l’entend… A-t-on créé une forêt vraiment poche pour l’improvisation en cours? Oui.

Certaines équipes qui m’ont eu comme arbitre m’ont certainement entendu parler d’ambiance ou d’univers sonore lorsque vient le temps de la catégorie « sans paroles ». Pour moi, c’est important de le mentionner, car je crois fermement que le bruit ne devrait pas se limiter à nos actions et que le tout aide énormément à créer un lieu dynamique.

13445824_1046835472057583_3159766717260722703_n

En fait, je ne pense pas que l’idée de créer une ambiance sonore ne doit s’appliquer qu’à la « sans paroles ». Certes, c’est une avenue intéressante à explorer dans un contexte qui nous prive de parole, mais les bons sons peuvent donner une toute autre dimension à une improvisation.

Ce qui est beau avec ce processus créatif de l’ambiance sonore, c’est que plusieurs personnes peuvent contribuer à l’univers que l’on crée, un peu de la même façon qu’un musicien peut emmener sa guitare quelque part et improviser avec un autre. La première personne a donné le ton, ensuite une autre vient se greffer à sa création pour l’emmener plus loin et ainsi emmener une autre dimension, personnage ou autre à cet univers qui se crée dans nos oreilles.

Puisque le tout passe bien évidemment par le son, il est très important d’être à l’écoute de ce qui se passe autour de nous et que l’interaction avec le son est mutuelle. L’improvisateur dans l’arène va réagir au son qui lui est proposé, mais le bruiteur a aussi le devoir de s’adapter à l’autre joueur. Par exemple, si l’on a établi qu’il pleuvait, il va de soi que l’improvisateur sous la pluie va agir différemment, tenter d’éviter les flaques d’eau, se couvrir la tête, courir, peu importe. Si ce dernier rentre chez lui et qu’il descend au sous-sol, étant à l’abri, il serait tout aussi normal que la pluie devienne un élément d’arrière-plan, presque en sourdine puisque celle-ci est absente de la scène, mais présente dans l’univers créé.

13407069_1046836645390799_1826878775201722023_n

En gros, on peut presque créer une « musicale interactive » lorsque l’on crée une ambiance sonore. Les bruiteurs font des suggestions aux joueurs en leur donnant des éléments de leur environnement, et ceux-ci, de par leurs réactions, proposent aussi des pistes dans lesquelles les bruiteurs peuvent s’aventurer en interagissant avec leurs mouvements et changements de lieu.

Si le son peut être constructeur, il peut aussi s’avérer destructeur. Si, par exemple, plusieurs joueurs sont en position neutre et créent une ambiance de tranchée en pleine guerre et que c’est la direction dans laquelle vont les improvisateurs jouant la scène… Ne rentre pas faire un bruit de chat, SVP! Je donne un exemple extrême, mais vous comprenez le principe. Telle une harpe dans un spectacle de métal, un son qui n’a pas d’affaires là peut ruiner le tout. De la même façon, il faut savoir contrôler son volume pour ne pas étouffer le dialogue avec cris, tapage de bandes, etc.

Pour le public, des bruits de feuilles se frottant les unes aux autres sous le vent et les cris des singes et des éléphants, sont tout ce qu’il faut pour que se dressent devant lui la jungle dans laquelle se trouvent les improvisateurs, sans que ces derniers aient besoin de dire un seul mot. Créer l’univers sonore, c’est un ajout non seulement agréable pour les spectateurs, mais il s’agit aussi d’un beau défi à se donner comme joueur afin que l’improvisation en cours transcende ses participants et devienne à elle-même un monde à explorer.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s