Les anxiétés de passer deuxième

Par Michel M. Albert

Passer en deuxième lors de la comparée… C’est ce qu’on veut tous faire, n’est-ce pas ?

On a plusieurs minutes de plus à penser à notre affaire. Après, le public a notre impro plus clairement en tête…

Oui, mais il ne faut pas penser que passer deuxième est facile !

13346588_1046835998724197_1576372448822694132_n

Considérez : Qu’est-ce qui arrive si le thème est relativement pointu et fermé, et que l’autre équipe fait notre idée de caucus ? Dans l’impossibilité de s’en reparler avant le sifflet, les joueurs peuvent paniquer, essayer de trouver quelque chose d’autre, avoir à ne pas se piler sur les pieds une fois l’impro commencée, ou pire encore, FAIRE l’idée du caucus et sembler sans originalité et répétitif. Avec des joueurs impatients, on risque aussi de voir de la communication sur le banc et des procédures illégales accordées à l’équipe.

Considérez : L’autre équipe ROCK ça, et vous devez suivre l’impro du siècle à laquelle votre improvisation sera comparée. Dans le pire des cas, la pression additionnelle vous donne une crise de confiance et vous mourrez sur scène. Ce n’est pas un problème si vous passez premier, ça.

12987085_1009187015822429_5457120572731839842_n

Considérez : Le momentum du caucus est perdu pendant que l’on s’assoit au lieu de rentrer avec une idée claire dans la tête et l’énergie du début du jeu. Ensuite vient une impro que l’on doit jouer avec dynamisme quand même, sans pourtant forcer la note en passant à travers plein d’idées que l’on a eu sur le banc pendant cette pause. Vaut mieux, tout compte fait, se reposer APRÈS une impro, qu’avant.

Donc pour les joueurs qui passent en deuxième, il y a toute une gamme de difficultés à négocier. Pensez à ça la prochaine fois que vous dîtes à quelqu’un « bah, c’est facile, ils ont passé deuxième ».

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “Les anxiétés de passer deuxième

  1. Bon texte, rare que l’on parle de ce sujet-là.

    Par expérience, pour pallier au premier point (l’autre équipe vient de faire notre idée), c’est le capitaine qui fait signe à ses joueurs: « On j’commence, entrez pour m’aider au besoin ».

    Du moins, c’est ce que j’essai de faire avec mes équipes, so, j’rentre dans l’impro pis j’commence à brasser du café dans une tasse, j’bois une gorgée, pis j’fais une joke de pet, CLASSIQUE!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s