Hiérarchie vs. Blob

Par Michel M. Albert

Ce que vous allez lire n’est pas seulement vrai en impro…

Il y a ce que j’appellerais une fausse impression dans toute activité multigénérationnelle où on retrouve mentors et apprentis, que la sagesse, l’apprentissage de techniques et d’éthique, le métier quoi, vient d’en haut et coule vers les bas.

11813512_861428330598299_1485049342198217076_n

Les plus vieux sont donc en haut de la pyramide – de la hiérarchie – et se font mentors de plus jeunes qui, en retour, se font leurs propres apprentis plus jeunes, et ainsi de suite. À premier œil, ce schéma fait du sens. Les vétérans redonnent ce qu’ils ont appris à la prochaine génération assoiffée de connaissances. Et dans les faits, on semble le voir : Des improvisateurs d’expérience entraînent les équipes des écoles secondaires, et on verra parfois des joueurs du secondaire entraîner ou arbitrer des équipes de l’intermédiaire.

Mais si je vous disais que c’était une illusion, tout ça ? Que ce n’est pas une hiérarchie, mais une masse difforme, un tchas, un BLOB.

En réalité, l’information, la sagesse et l’inspiration ne vient pas d’une seule direction, mais de toutes les directions. Les plus vieux font part de leurs connaissances, certes, mais quel « ancien » n’a jamais eu l’expérience d’apprendre quelque chose de nouveau de ses élèves ?

L’entraineur donne un exercice… et s’imagine qu’il sait à quoi s’attendre. Le joueur peut interpréter les instructions différemment de ce qui était attendu et voilà, tout à coup, les nuages se séparent, et la lumière se fait. Tout à coup, on réalise quelque chose de nouveau par rapport à l’impro. Comment la jouer, comment l’expliquer, comment l’enseigner…

11178370_862321557175643_4907955463327723774_n

Et quand je donne l’exemple d’un exercice, on peut y substituer une impro devant public. On aime donner l’exemple de la Poursuite qu’une équipe de la LISSE a fait sans suivre directement l’improvisation de l’autre équipe, mais qui « poursuivait » pareil, et qui a fait exploser la catégorie de possibilités, menant même à un changement dans les règlements utilisés par ImproNB. Ce n’est pas venu d’un vieux de la veille, tout en haut, mais de jeunes joueurs qui, strictement parlant, commettait une « erreur ». Vive les erreurs, ce sont d’elles qu’est née la nouveauté.

Et dans un jeu qui ne se maitrise tout simplement PAS, on devrait prôner un sentiment égalitaire. Si personne ne maitrise l’impro (et personne n’a jamais pu tellement le jeu est complexe, varié et évolutif), il n’y a logiquement personne au top. Il n’y a, en fait, pas « d’en haut » dans un blob. On apprend tous l’un de l’autre, tout niveau d’expérience confondu, et on doit donc garder l’esprit ouvert quel que soit notre âge, car la prochaine grande invention pourra venir, hiérarchiquement parlant, « d’en bas » !

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “Hiérarchie vs. Blob

  1. C’est drôle parce que je pensais justement à ça cette semaine. En coachant, j’ai appris autant qu’en jouant. J’ai vraiment remarqué que coacher de l’impro, c’est apprendre à tes joueurs la base (quoi faire et quoi ne pas faire, les catégories, les punitions les règles, etc.) mais après avoir appris la base, il font pas mal ce qu’ils veulent avec, ils développent leur propre style de jeux et dans le fond eux-mêmes deviennent des personnes qui enseignent aux autres, ils font partie du blob.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s