Ateliers de base : Sans thème ni caucus

Par Andréanne Basque

Le blogue trouve important d’offrir des ateliers de base que l’on donne habituellement aux improvisateurs comme ressource aux nouveaux entraîneurs et pédagogues de l’impro. Pour le lecteur plus expérimenté, nous analyserons chaque atelier afin d’identifier quels atouts sont développés par son entremise.

13062258_1009186715822459_6622870318744389265_n

Atelier

Instructions
Les joueurs s’éparpillent partout dans la salle, en prenant chacun une position distinctive dans la pièce où ils pratiquent, un peu comme au début d’une fixe. Ensuite, ils doivent créer une improvisation d’une durée de 5 minutes, en se basant uniquement sur la position choisie par chacun des joueurs. Une fois l’improvisation commencée, les joueurs peuvent changer de position. Les joueurs ne peuvent pas communiquer entre eux avant de commencer. Ils doivent se donner des indications sur ce qui se passe dans l’impro tout en la faisant avancer. Le but est de créer une histoire qui se tient sans communiquer au préalable.

Variantes
On peut varier la durée de l’impro, pour la rendre plus longue ou plus courte. Raccourcir la durée permet de pratiquer les joueurs à mieux écouter plus vite, car ils ont moins de temps pour construire leur histoire. La rallonger permet de complexifier la situation de base, ce qui les force à porter une plus grande attention au jeu, car ils devront maintenir plus longtemps les limites qu’ils se sont eux-mêmes imposées.

12998519_1009187065822424_8154305225412209502_n

Pourquoi c’est utile
L’atelier a plus d’un but. Dans un premier temps, il permet de travailler la construction d’histoire, en particulier celle utilisée dans les mixtes. Chaque joueur peut avoir son idée ou ne pas en avoir du tout, deux choses qui arrivent souvent en mixte ! L’atelier amène les joueurs à travailler ensemble afin de créer une histoire sans pouvoir expliquer leurs idées aux autres joueurs.

De plus, l’exercice aide également à développer l’écoute : comme ils ne peuvent se baser que sur les positions qu’ils ont choisies et sur ce que disent les autres pour construire une longue improvisation, chaque joueur devra apprendre à être attentif à ce que les autres joueurs proposent, autant par leur physique que par leur paroles.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s