« Monsieur/Madame l’arbitre… » : La période de question

Par Michel M. Albert

Vous venez d’être nommé capitaine d’équipe, ou vous l’êtes depuis un bout et les arbitres sont toujours en train de vous disputer… C’est peut-être le temps de suivre une petite formation par rapport à la période de question.

La base
Le capitaine va dans le coin, se tient droit, ne s’accote pas sur la bande, et quand il parle, projette sa voix pour que le public entende bien la question (astuce : posez votre question en direction de la foule, puis retournez-vous vers l’arbitre).

11026793_805193572888442_2692601367616022421_n-7

Voici comment ça se passe :

  1. L’arbitre vous donne droit de parole.
  2. Vous posez une question, une seule, qui doit comprendre toutes les punitions que vous cherchez à voir expliquées.
  3. L’arbitre répond.
  4. Vous avez droit à une dernière réplique en allant vous asseoir.
  5. L’arbitre a le dernier mot.

Remarquez qu’il n’y a pas de conversation ou de débat suite à l’explication. Une dernière chance pour faire valoir son point et on se rassoit. Remarquez aussi que les joueurs et l’entraineur n’ont rien à dire ; seuls les capitaines ont droit de parole.

Il y a aussi une formule à suivre. Dernièrement, on voit de plus en plus de capitaines poser des questions qui ne sont pas des questions, ou alors qui ne sont pas des phrases complètes. Ça se résume trop souvent à « Confusion ?! ». Mot sous forme interrogatoire, mais pratiquement pas une question. La question qui est un commentaire et pas une question du tout est exclue. On ne peut pas perdre le temps de la foule avec « Je suis d’accord » ou autre farce plate, etc.

11260486_824425434298589_9119702917306399192_n-2

Voici le protocole qu’on doit légitimement suivre :

ARBITRE : Oui, monsieur/madame le/la capitaine ?

CAPITAINE : Avec tout le respect que je vous dois monsieur/madame l’arbitre, pourriez-vous expliquer la/les punition(s) de [la nommer] à mon équipe/joueur, s’il vous plait ?

Ou de façon plus formelle et formelle : …pour le bienfait de mon équipe/des deux équipes/de mon joueur et de la foule, pourriez-vous expliquer…

Et toujours toujours toujours vouvoyer l’arbitre, tout comme ce dernier ou cette dernière vous vouvoiera. Même si vous êtes ami avec cet arbitre, on respecte les POSTES (arbitre/capitaine) de façon toute spéciale, avec le VOUS.

Au-delà de la base
Une fois que vous êtes à l’aise avec la base, vous pouvez varier un peu, surtout dans une ligue où les arbitres et les joueurs sont toujours les mêmes. Une chimie s’installe, des « insides » que le public habituel comprend, des rivalités spécifiques, etc. Mais en tournoi, vaut mieux respecter la formule, non seulement parce qu’on ne connait pas tout le monde aussi bien, mais aussi parce que ce n’est pas approprié pour un arbitre d’avoir une conversation plus « chummy » avec une équipe que l’autre.

10301946_638587462882388_7413513272654162957_n

Mais en aucun cas, la période de question ne devrait virer au vinaigre. Ce n’est pas une contestation qu’on fait là, qui est l’attitude que l’on remarque parfois chez certains capitaines qui ne se pointent dans le coin que quand la punition ne fait pas leur affaire ; l’intervention fait plutôt partie de la formation continue que représente le match ou tournoi. L’arbitre se veut pédagogique envers les joueurs et le public, et dans les ligues plus adultes, parfois pédagogique, parfois divertissant (justement en jouant sur des rivalités préexistantes). Même si on conteste, il ne faut pas paraitre en beau fusil sauf en joke, au risque de rendre le spectacle lourd.

Et la période de question fait partie du spectacle, il faut comprendre ça. C’est l’occasion de peut-être ajouter un petit moment comique, ou d’éduquer le public sur les règlements, et même de s’éduquer soi-même afin d’améliorer le spectacle, ce qui est, après tout, le but ultime de l’arbitre.

D’autres questions ? 😉

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “« Monsieur/Madame l’arbitre… » : La période de question

  1. Je ne sais plus si c’est encore le cas, mais tout commentaire humiliant à propos de l’arbitre n’est pas cool (ei: poid, calvisie, handicapé physique, inside personel dans le but de l’humilier).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s