Jouer au Québec quand tu viens du Nouveau-Brunswick : Variété à Montréal

Par Frédéric Melanson

En impro, tout le monde a son propre style, et comme chaque ligue est formée de personnes différentes, chaque ligue est différente. Souvent (et c’est surtout vrai au Nouveau-Brunswick), ces différences sont plutôt mineures. Les arbitres sont plus sévères sur certains aspects, le public a certaines préférences, on utilise des différentes catégories, le nombre de périodes, le nombre de joueurs par équipe, ou le nombre d’équipes est différent, etc. Mais il arrive aussi que la structure entière de la ligue soit différente. Dans les deux dernières années j’ai participé à trois ligues à Montréal et j’en ai vu au moins une dizaine de plus, et chacune avait des particularités propres à elle-même, mais pour cet article, je vais seulement vous parler des ligues dans lesquelles j’ai joué.

cassecou

IMPRO CASSE-COU
Impro casse-cou n’est pas vraiment une ligue. Il n’y a pas d’équipes, ni de points, seulement 10 improvisateurs qui offrent un spectacle à la « Whose Line Is It Anyway? » chaque joueur prenait son tour pour animer une soirée et donnait des défis aux 9 autres. Le spectacle gardait tout de même un petit fond du match d’impro que l’on connaît puisque la soirée était divisée en 3 parties de 5 jeux qui duraient en moyenne entre 2 et 5 minutes. La plus grosse différence de cette « ligue » était l’absence totale de l’esprit de compétition. C’était une troupe formée surtout d’acteurs qui étaient tannés de la pression de performer que donnait l’impro plus « traditionnelle ».

rocambolesque

LA ROCAMBOLESQUE
Une ligue que je qualifierais de ligue « d’apprentissage ». Quelque part entre une ligue traditionnelle et Impro casse-cou. Un spectacle comporte 3 périodes, la première et la troisième sont des périodes normales, mais la deuxième est expérimentale. C’est-à-dire que le maître de jeu (parce qu’il n’y a toujours pas d’arbitre comme tel) donne soit des jeux à la « Whose Line » ou un défi de son choix aux deux équipes. Ça pourrait être une seule longue impro, refaire la même impro 4 fois dans différents styles… peu importe ce qu’il peut concevoir. Pendant cette période, il n’y aura pas de vote ni de points. Autre particularité de cette ligue, les punitions n’existent pas. À leur place, le maître du jeu pourra demander des improvisations de pardon au joueur qui en aurait eu. Une improvisation pardon cible directement le problème et cherche à le régler sans que les joueurs ne se sentent punis. Par exemple, si une rudesse aurait été donnée à une équipe, l’improvisation pardon pourrait faire en sorte que les joueurs visés soient les esclaves de l’autre équipe. À la fin d’une improvisation pardon, le public doit voter s’ils pardonnent l’offense. Si oui, le jeu se poursuit, sinon, l’équipe punie perd un point. J’aime beaucoup ce concept comme outil d’apprentissage puisqu’il aide à remédier au problème de la punition immédiatement.

LIGE

LA LIGE (LIGUE D’IMPROVISATION des GRANDS ENFANTS)
La LIGE prends le concept d’impro en tant que mélange entre théâtre et hockey et pousse le plus possible sur le thème du hockey. C’est un match plus classique : 2 équipes, trois périodes, chandails de hockey, arbitre avec un sifflet. On ajoute aussi les concepts de batailles, de « no goal », de punition avec une durée, et de time-out. Chaque équipe commence le match avec un time-out et peut s’en servir pendant n’importe quelle impro pour y ajouter 30 secondes… le nom est un peu mal choisi, mais c’est le concept qu’on cherche. Le « no goal » est un carton de vote noir avec un « X » que le public peut utiliser s’il croit que l’impro ne mérite pas de point ou s’il ne peut pas choisir entre les deux équipes pour celle qu’il préfère. Quant aux batailles, chaque équipe a le droit d’en provoquer une par match. Pendant la lecture du carton de thème, un joueur peut « dropper les gants » où il lance littéralement un gant de hockey dans l’arène et peux donner un défi à un joueur de l’autre équipe du genre « on fait un rap battle » ou « je te gage que je suis meilleur en chantée que toi ». Le joueur visé peut accepter ou refuser le défi lancé. Si le joueur adverse accepte le défi, l’arbitre donne une durée, l’impro se passe et le public vote. Si le joueur refuse, un autre joueur de son équipe peut accepter le défi, ou sinon le joueur qui a initié la bataille joue l’impro seul. Après une bataille solo, le public vote si ça passe ou non. Le public ne peut pas accorder de « no goal » sur une bataille et l’impro vaut 2 points au lieu d’un seul et dans le cas d’une bataille solo, si l’impro ne passe pas, l’équipe PERD 2 points. Après une bataille, les joueurs qui ont participé se voient accordés une punition majeure. Les punitions dans cette ligue fonctionnent comme dans les ligue traditionnelles (3 points de punition donnent un point à l’autre équipe) mais le joueur puni doit aussi s’absenter du banc pour 2 minutes dans le cas d’une punition mineure, ou 5 minutes pour une majeure. Dans le cas d’une punition à l’équipe, ou de plusieurs punitions à un même joueur, le capitaine désigne qui doit quitter le banc pour satisfaire la punition.

Donc voilà les trois types de ligues dans lesquelles j’ai pu évoluer pendant mon séjour à l’extérieur du NB. Comme vous pouvez voir, ce n’est pas les concepts qui manquent quand ça vient à l’impro. Si vous étiez pour vous créer une ligue, de quoi aurait-elle l’air?

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

3 réflexions sur “Jouer au Québec quand tu viens du Nouveau-Brunswick : Variété à Montréal

      • Je sais mais c’est encore du « on essaye d’évoluer » ce qui est selon moi un peu egoïste, ça amuse plus les joueurs que le publique.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s