Direction : Tournoi !

Par Michel M. Albert

Pour les improvisateurs du Nouveau-Brunswick, un minimum de voyageage pour pratiquer son sport est presque inévitable. On conduit à la Gougoune, au Zèbre, à la CUI, et même pour certains, à nos ligues régionales. On est pas très loin l’un de l’autre, mais juste loin assez que cela occasionne un petit « road trip ». Et c’est important de voir le voyage comme une composante intrinsèque à l’expérience d’impro.

Les préparatifs
Je n’ai pas besoin de vous rappeler l’importance de bien préparer votre séjour à un tournoi – de vérifier les arrangements de couchette et de nourriture, etc. et d’apporter ce que vous aurez besoin en conséquence – mais parlons plutôt du voyage comme tel.

11703185_862252247182574_7198372453149539444_n

Premièrement, quoi qu’il arrive, voiture ou autobus, soyez respectueux envers vos co-voyageurs. Si vous vous déplacez en voiture, n’apportez pas trop de bagages, et n’attendez pas de vous faire demander pour partager le coût en essence et en usure. Si vous mangez à bord du véhicule, ne laissez pas vos déchets à l’intérieur. Et pour l’amour, si vous vous donnez rendez-vous pour le départ, ne soyez pas en retard et ne forcez pas le conducteur à faire plein de détours avant que le groupe ne puisse prendre la route, surtout sans préavis. Sans nommer de noms, j’ai déjà fait partie d’un voyage où il a fallu aller chercher, puis vendre une télé à un « pawn shop » avant de pouvoir partir. Pis je pense qu’il a fallu trainer la télé avec nous parce que la boutique ne la voulait pas sans télécommande. Mettons ça dans la colonne des « à ne pas faire ».

Les autres préparatifs dépendent de la durée du voyage et d’avec qui vous le faites. Pour un très long voyage, il peut valoir la peine de préparer une « playlist » (voir l’article à ce sujet). Si par contre, vous voyagez avec des arbitres qui tentent de compléter leurs thèmes en transit, vous voudrez peut-être éliminer les sources de bruit (comme la musique, ou Shotgun Godin qui chante à tue-tête par-dessus). Vous voulez peut-être préparer des petits jeux. Libre à vous.

En chemin – y aller
L’énergie est généralement bonne en montant à un tournoi. Il est important de maintenir, sans pourtant épuiser, cette énergie, et l’utiliser pour tisser des liens plus forts entre les voyageurs qui sont, généralement, dans la même équipe. Il est donc recommandé de laisser libre cours à notre folie, tant et aussi longtemps qu’on ne met pas des vies en danger et qu’on respecte le conducteur. Des improvisateurs du passé ont été trop loin – se cacher dans la valise d’une auto, par exemple, pour faire peur à la deuxième auto ; ne faites pas ça – mais il est parfaitement possible de créer une expérience commune et amusante sans enfreindre de lois.

11760165_861346067273192_3433280006005723298_n

En particulier, laissez les conversations devenir des sortes d’improvisations, où n’importe quoi peut être dit. Parlez d’impro en général, des grands enjeux, de l’éthique et de la mécanique du sport. Adonnez-vous à de petits jeux comme « I spy », si simples pour les enfants, mais habituellement déglingués quand les improvisateurs s’y lancent. Et si vous avez préparé un jeu ou des chansons, et que la conversation dévie de vos plans, n’essayez pas de forcer votre idée sur les autres. Traitez le voyage comme une impro, dans le fond. C’est mon conseil. Il faut qu’il se passe quelque chose, mais on demeure flexible et à l’écoute des besoins et intérêts des autres.

En parlant d’écoute, si votre équipe est divisée en deux véhicules ou plus, il est important de garder contact entre eux. Aucune excuse à l’ère moderne, chaque voiture peut avoir un texteur attitré qui communique avec les autres, et qui aura la responsabilité de garder son téléphone chargé. Ainsi, on peut coordonner les arrivées ou les arrêts pour manger, s’assurer de la sécurité de tout le monde (ou même avertir la deuxième voiture d’obstacles routiers) en cas d’intempéries sévères, et faire des arrangements en cas de bris mécaniques ou de délais imprévus.

En chemin – revenir
L’énergie n’est pas la même sur le chemin du retour. On est fatigué, on a hâte d’être à la maison, et on a la tête pleine d’impro qu’on a vue, qu’on veut célébrer, qu’on veut oublier aussi. Et il faut respecter ça.

11233993_823986114342521_3650551359239270262_n

Encore une fois, il est important de respecter le conducteur. C’est pas parce que le tournoi est fini qu’on doit perdre toute discipline, premièrement. Ensuite, si votre conducteur doit conduire le soir ou la nuit, il est important que le passager agisse comme ailier, l’aide à rester réveiller, même si les autres voyageurs dorment. On est tous fatigués, mais le conducteur ne devrait pas être laissé seul. Quelqu’un se doit de se brûler avec lui, voire partager la tâche.

Tout ce qui a été dit par rapport à l’aller tient encore, mais la balance penchera encore plus vers les discussions d’impro. C’est important pour un improvisateur (ou officiel) de « debriefer », de faire des constatations et de les mettre en paroles. Qu’est-ce qu’on a appris ? Sur soi, sur l’équipe, sur le jeu ? Qu’est-ce qu’on retient ? Comment notre jeu/travail sera-t-il changé à notre prochain match ou tournoi ? Et si vous n’êtes pas de ceux qui veulent en parler – certains voyages se font avec des observateurs qui ne se sentent pas aussi impliqués par ces discussions, par exemple – respectez le fait que les improvisateurs, eux, DOIVENT le faire, et donnez leur un moment de paix et de réflexion.

Si vous avez bien fait votre job quant au voyage, vous sentirez que votre équipe est plus proche, que vous avez bénéficié au maximum de votre expérience de tournoi, et que vous vous ennuierez de vos co-voyageurs aussitôt débarqués à bon port. Et si le prochain tournoi est dans votre région, et qu’il n’y a pas de voyage à faire, vous vous surprendrez peut-être à créer des traditions (ex. : un souper au buffet chinois) qui font étendre l’expérience du tournoi quelques heures encore…

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s