Comment faire stagner une impro – une anti-leçon

Par Michel M. Albert, en direct du Monde à l’Envers

Vous savez des improvisations dans lesquelles il se passe quelque chose, personne n’aime ça. Je me dis toujours, whoa, gang, ralentissez ! Du calme ! L’impro a pas besoin de se rendre à quelque part.

Pour vous aider avec votre statisme, j’ai écrit ce petit guide :

Une très bonne façon de faire stagner l’impro, c’est de s’asseoir sur le bord de la bande – de préférence, celle du fond – et jaser de ce qui pourrait se passer sans pourtant le montrer. En mixte, si l’autre joueur veut faire quelque chose, n’hésitez pas à le prendre par la main, à le guider vers la bande arrière, et à l’asseoir pour un bon tête-à-tête statique.

11755857_861346627273136_2227560819482994392_n

De bonnes amorces pour une improvisation statique incluent le bon vieux « bonjour comment ça va ? » et tout prologue qui mène éventuellement à « es-tu prêt ? ». Certains arbitres semblent croire que ces introductions ne sont pas intéressantes et voudraient que l’on commence dans le feu de l’action, que les joueurs devraient être déjà « prêts » au sifflet, mais c’est comme rentrer dans un cinéma après que le film est déjà commencé ! Je veux voir les personnages se rencontrer, apprendre à se connaître et activement choisir, une fois prêts, de collaborer dans une histoire. Pareillement, au cinéma, j’aime être là assez tôt pour voir les entrevues d’acteurs, les annonces de chars, pis les bandes annonces pour les films de l’été prochain.

Mais disons que vous n’êtes pas moteur (et ici, on parle de moteur statique, donc pas besoin de gazer avant ni rien) et que l’impro est bien partie. Il n’est tout de même pas trop tard pour mettre les freins. En tant que joueur de soutien, il y a moyen de rentrer comme une pierre lourde qui stoppe l’action. Votre intervention devrait être percutante et bien remarquée, de sorte à ce que les joueurs en jeu arrêtent de parler et vous donnent de l’attention. Une fois que vous l’avez, une longue introduction de qui vous êtes est de mise, tout en respectant les autres éléments-clés de l’improvisation statique, comme s’asseoir (le plus tôt possible) et dire des choses plutôt que faire des choses (non mais, le public qui regarde son téléphone au lieu de l’arène ne peut pas suivre si on ne communique que par des gestes !).

10885554_823986104342522_2749155116546749721_n

D’autres astuces utiles :

  • Tourner en rond avant de venir au but. Surtout dans les impros de courte durée.
  • Dire des choses que les autres joueurs ne comprennent pas immédiatement.
  • Adopter un tic, une façon de parler ou bouger qui ralennnnnnnnnnnnnnntit l’action.
  • Faire l’action coûter de l’argent, et là s’obstiner sur le prix, et le fait que l’autre joueur n’a pas assez d’argent, etc. C’est comme la vie ! C’est du réalisme !
  • Amener une nouvelle idée avant que la dernière n’ait pu être explorée (après on peut dire à l’arbitre que y’avait PLEIN de choses dans l’impro, donc comment ça peut être statique ?).
  • Prendre des pauses entre chaque réplique, même si le public ne rit pas (hey, peut-être qu’il le fait intérieurement, faut leur donner la chance).
  • Interrompre souvent.
  • Entrer et tout de suite se mettre en position neutre ; si on est chanceux, les moteurs vont ralentir pour vous donner la chance d’entrer, hilarant si vous n’avez rien à contribuer.
  • Pour les joueurs avancés – ne pas dormir le soir d’avant, et se laisser assoupir dans l’arène pendant le match.

Alors voilà, une collection de bons conseils pour le joueur qui ne veut pas faire avancer les impros !

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

4 réflexions sur “Comment faire stagner une impro – une anti-leçon

  1. En tant que membre du public qui utilise régulièrement son téléphone durant des matchs, je dois dire que j’apprécie quand les joueurs me donnent la chance de Tweeter une bonne réplique en ne faisant rien par la suite pour quelques secondes!

  2. Mon truc préféré c’est rentrer comme 3e personnage après une minute de jeu et demander ce qui se passe! J’suis toujours contente de me faire expliquer ce que les joueurs viennent de nous montrer! C’est également un excellent recap pour le public qui regardait son téléphone!

  3. Moi j’aime ça quand le monde questionne les actions des joueurs. Moi aussi je me demande pourquoi sont en train de bardasser sur un char, ou pourquoi ils veulent aller à la plage! J’apprécie les joueurs qui forcent les autres à m’expliquer ce que j’ai pas le temps de deviner moi-même.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s