Les impros dans une auto : un Highway to Hell…

Par Martin Savoie

« Ok tout le monde, embarquez dans le char, on s’en va! »

Les automobiles font partie de notre quotidien depuis plus d’un siècle, même que plusieurs choses ont été construites autour de l’humain et de sa monture métallique – ciné-parcs, commande à l’auto, et j’en passe. Avec cet outil devenu un essentiel à la vie humaine, il est très facile d’imaginer que c’est l’endroit parfait où pourrait arriver plusieurs péripéties, ou que c’est un passage obligé pour aller du point A au point B. Avant d’embarquer dans une impro d’auto, et surtout sans mettre un frein à tout cela, il serait quand même bon de mettre la pédale douce et slaquer à 40 avec les impros d’autos puisque celles-ci peuvent très facilement mener à des culs-de-sac.

Juste pour vous dire : Oui, je chiale sur quelque chose que je n’aime pas voir, ni faire. Mais je crois que j’ai de bonnes raisons. À vous d’en juger.

charUn gros problème que j’ai avec les moments d’autos est que ceux-ci comportent leurs lots de défis dans l’action, dans l’histoire et dans la pertinence. Au point de vue de l’action, puisque l’auto est un espace quand même assez confiné, on s’impose à soi-même une contrainte physique majeure que l’on se doit de respecter. Du moins, je ne crois pas qu’il existe d’automobiles assez grandes ou de personnes assez petites pour avoir la même liberté au niveau du mouvement que ce qu’elle aurait en temps normal. Aussi, tu sacrifies une partie de ta liberté au niveau des réactions pour la donner au conducteur. Avance, recule, tourne à gauche, à droite, passe dans un chemin rocailleux, freine sec, pars rapidement, est-ce que l’on marche pour faire avancer l’auto ou pas, suis-je en train d’oublier si j’ai attaché ma ceinture, est-ce que je joue assis ou debout, oups conducteur à droite alors… en Angleterre? Somme toute, ça peut créer plusieurs pièges assez navrants pour les passagers du véhicule au niveau de l’écoute, ainsi qu’à celui qui conduit au niveau de la rudesse.

Embarquer dans une auto n’a qu’un seul but, soit de se rendre du point A au point B. Entretemps, qu’est-ce qui se passe… (Insérez un son de criquet ici)… En effet, c’est un concept qui peut emmener un lot de défis importants au niveau du développement, être très statique, voir même limiter l’histoire de façon extrêmement nuisible. Sans compter que la ballade en voiture te fait perdre un temps précieux qui pourrait être utilisé pour développer d’autres facettes de l’histoire qui mérite certainement beaucoup plus de temps que celui passé assis dans une auto en route vers sa destination.

char2En parallèle avec le point plus haut, permettez-moi de demander : ÇA EMMÈNE QUOI? Pourquoi est-ce si important d’utiliser le moyen de transport comme moyen de transition du point A au point B? Si l’action est pour se passer au point B, pourquoi ne pas commencer là directement à la place? Pour être là, on sait que t’as eu à te rendre, donc nous montrer comment est pas mal inutile!

Dans le fond, avant de choisir de faire une scène dans une auto, posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce que je suis prêt à respecter les contraintes que je m’impose dans un tel contexte?
  • Est-ce que c’est nécessaire pour faire rouler l’histoire?
  • Qu’est-ce que ça emmène à l’impro en cours?

Si les réponses à ces questions sont à la négative, c’est que vous savez que vous n’avez pas besoin de ce moment redondant dans votre impro, donc vous pouvez trouver autre chose et vous sauver un moment pénible qui vous rattrapera plus tard dans l’impro…

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

3 réflexions sur “Les impros dans une auto : un Highway to Hell…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s