La première année, rien à se stresser

Par Jean-Sébastien Arseneau

Ahhhh notre chère première année d’impro… On s’en souvient tous, hein? Des fois, c’est peut-être pas une bonne chose. Le manque de confiance, le découragement, les improvisations un peu confuses, les punitions niaiseuses, les matchs durs sur le moral… Cette année, est ma première année d’improvisation à vie…

… et c’est probablement la meilleure expérience que je n’aie jamais vécue. Le sentiment d’avoir une deuxième famille, un deuxième foyer.

11130279_806837929390673_7487760988922957360_n

À ma rentrée de 9e année, j’étais connu pour être un petit « joker », et donc quelques personnes m’ont dit : « Heille, tu devrais être dans l’impro! » J’ai trouvé 1000 raisons pour ne pas m’inscrire, comme la classique « Ahhh, je devrais me concentrer sur mes études. » Finalement, j’ai réalisé que ça n’a rien changé, alors je me suis dit, « Est-ce que je devrais m’essayer l’an prochain? » Après quelques conversations avec des joueurs, j’ai enfin eu le courage de m’inscrire au début de ma 11e année.

Juste pour vous mettre en contexte, j’ai fait de l’impro une seule fois l’an dernier avec l’équipe de Tracadie, juste pour le fun, dans le haut de l’amphithéâtre. Juste un match ben simple avec deux équipes et un arbitre (qui était un joueur de Tracadie). Il n’y avait pas de public. Une chance, parce que ma seule impro était horrible! En une impro, j’ai sûrement battu le record de toute l’équipe! QUATRE punitions en une impro! Décrochage, cabotinage, accessoire illégal et confusion! Laissez-moi vous dire que j’y ai pensé longtemps après, à me demander si ça valait la peine de rejoindre l’équipe l’année suivante.

Ma première impro devant un public à vie :
Thème : « Ça brille en sacrement »
Catégorie : Rimée

Laissez-moi vois dire que les nerfs étaient à leur paroxysme! J’ai fait une couple de jokes qui rimaient et qui ont réussi à faire rire la foule. Résultat : 3e étoile du match et la fierté d’avoir accompli quelque chose de nouveau.

10271504_805184059556060_3688475384811245854_n

Cinq ou six troisièmes étoiles, une deuxième étoile, et une première étoile plus tard, je ne regrette pas de m’avoir inscrit dans l’impro.

L’improvisation, c’est enrichissant du côté culturel et social, tu sais toujours que quelqu’un qui en fait a l’esprit ouvert. Y’a littéralement rien de quoi avoir peur. Le monde dans la salle n’est pas là pour rire de toi, mais bien pour rire avec toi. Mon entraîneur m’a expliqué ça de façon très très simple : « Le monde ne se rappellera pas des impros où tu t’es peté la yeule, y vont se souvenir de tes bonnes impros. »

Les jeunes, si vous lisez ceci… inscrivez-vous dans l’impro dès que possible, et restez-y le plus longtemps possible! Il ne me reste qu’un an de secondaire et je veux me donner à fond pour donner le meilleur de moi-même!

Merci tout le monde pour ces bons moments.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

2 réflexions sur “La première année, rien à se stresser

  1. Merci Jean-Sébastien de ton témoignage! La plupart d’entre nous sont trop vieux pour se souvenir de nos premières impros 😛

    J’aime aussi entendre que tu ressens déjà que tu fais partie de la grande famille. On se demande parfois si c’est parce qu’on en fait depuis si longtemps qu’on y est aussi attachés, mais c’est bien d’entendre que même les « nouveaux » se sentent accueillis dans le beau monde de l’impro.

    Bonne carrière!

  2. Et laisse moi te dire que je me rappelle de ta rimée J-S!
    Je me suis levé et je comprenais pas que deux recrues venait de me livrer cette improvisation là! 😉
    Bel article 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s