Souvenirs de la LNI

Par Michel M. Albert

Comment on s’intéresse à l’impro ? Aujourd’hui, on a probablement la chance d’en voir dans nos écoles et nos universités. On en entend parler. On dirait que ça fait partie du littoral culturel, même si tout le monde ne comprend pas vraiment comment ça marche.

Mais au milieu des années 80s, moins de 10 ans après le tout premier match d’impro de l’histoire, ce n’était pas aussi évident. Je me souviens que mon école secondaire n’avait pas encore fait bâtir ses premières bandes et d’un ami qui parlait de ce spectacle que je ne comprenais pas.

Il suffisait de syntoniser le bon poste de télé.

Notre école à nous, elle se faisait aux matchs de la Ligue Nationale d’Improvisation tels que diffusés sur Radio-Québec chaque fin de semaine, en direct du Spectrum à Montréal.

017_NR

Nos plus anciens joueurs ont encore le souvenir de ces matchs télévisés de la LNI.

On ne peut négliger comment la LNI de ces années-là a moulé l’improvisation au Nouveau-Brunswick. Là, on y voyait les premiers grands de l’impro : Robert Gravel, père de nous tous ; Claude et Sylvie Legault et leur jeu magistralement intelligent ; Robert Lepage et ses mystérieuses poésies ; Patrice L’Écuyer, le p’tit nouveau qui priorisait le punch plus que la construction et qui entretenait une rivalité effrontée avec Gravel ; et l’arbitre qui a servi de modèle à toute une génération, Yvan Ponton… Des exemples de haut calibre à tour de bras, vous en conviendrez.

Mais plus que ça, pendant l’espace de presque deux heures, on nous expliquait l’impro-match, ses règlements, ses styles de jeu, son éthique, son arrière-scène. Vous voyez, l’émission était véritablement montée sur le format d’un match de hockey télévisé, donc on avait droit non seulement aux improvisations, mais à un trio d’animateurs dans la « boîte médias » dont un statisticien, un commentateur, et une animatrice qui jouait le jeu de ne rien savoir pour que les autres puissent répondre à ses questions. Des leçons hebdomadaires en impro, quoi! Des entrevues avec les joueurs et joueuses près de l’arène entre les périodes nous donnait un petit quelque chose de plus à nous mettre sous la dent, des démarches artistiques de la bouche même des artistes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chaque génération enseigne encore les bases LNiques de l’impro-match à la prochaine.

Pour des improvisateurs en région (et on pourrait même dire CREUX en région à ce moment-là), ces soirées de la LNI devenaient une ressource incroyable, et le (seul) modèle à suivre. Il n’y avait pas, comme c’est le cas dans des grands centres comme Montréal aujourd’hui, une panoplie de spectacles d’improvisation de toutes sortes. Il n’y avait qu’une source. Est-ce donc surprenant que 30 ans plus tard, le Nouveau-Brunswick prône encore le modèle « LNique » alors qu’ailleurs on s’en est parfois distancié ?

Parce que la LNI a enseigné un idéal d’impro à toute une génération de Néo-Brunswickois, et cette génération a fait la même chose à la prochaine, et ainsi de suite, sans trop de changements à la structure de base. Oui, nous avons relaxé certains règlements et ajouté une catégorie ici ou là, et bien sûr nous nous sommes donné la permission de créer des spectacles autres que l’impro-match. Mais quand nous avons considéré modifier cette dernière, c’est toujours en retournant à la source pour se poser les mêmes questions que les créateurs du jeu s’étaient, nous ne pouvons que l’imaginer, posées eux aussi. On ne change qu’après de longues discussions philosophiques une formule que nous trouvons encore gagnante !

L’impro-match au Nouveau-Brunswick n’est pas une copie d’une copie d’une copie qui, comme le jeu du téléphone, ne ressemble plus à l’original. C’est plutôt un spectacle qui, malgré ses quelques différences, est dérivé très directement de son ancêtre en termes d’éthique et d’esthétique.

Appelez-nous « Old School ». Appelez-nous des « puristes ». Mais appelez-nous ! On donne un bon show !

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s