L’impro coule dans leurs veines

Par Mathieu Lewis

En 1977, quatre spectacles d’improvisation furent organisés par le comédien/metteur-en-scène Robert Gravel. Personne ne savait à l’époque que ces quatre affrontements ouvraient la porte à l’histoire incroyable qu’est la Ligue Nationale d’Improvisation. Ni ce qui allait suivre.

38 ans plus tard, avec la saison d’improvisation secondaire qui tire à sa fin et les préparatifs des ligues estivales qui commencent, on entend une question qui revient d’année en année depuis presque 40 ans sans doute :

« Est-ce qu’il y aura de la relève? »

11129927_805207622887037_3390478322188719328_n

Au secondaire, les joueurs qui sont en 12e année sont nostalgiques de partir et se demandent qui prendra leur place pour défendre les couleurs de l’école pour laquelle ils démontré autant de fierté à représenter.

Les présidents ou organisateur de ligues se demandent chaque année s’il y aura de nouveaux joueurs.

Mes amis, la réponse est oui! Oui, il y aura de la relève et tout une à part de ça!

De plus en plus, grâce aux nombreuses activités, que ce soit celles organisé par Impro NB, les matchs de la Ligue d’Improvisation Secondaire du Sud-Est (LISSE) ou de la LISPA dans la Péninsule Acadienne, etc., les jeunes affamés d’improvisation trouvent moyen de parfaire leur jeu. N’ayant pas peur de sauter dans le vide, les jeunes joueurs et joueuses du Nouveau-Brunswick ne cessent de nous surprendre à chaque année.

Il y a un langage d’improvisation qui s’est créé au fil des années. Les joueurs d’aujourd’hui ont donc beaucoup plus de facilité à se comprendre sans rien dire.

11088341_806828882724911_6663716910852672748_n

Une chose est certaine. Avec tout ce beau talent en improvisation au Nouveau-Brunswick, j’ai toujours hâte de voir ce que cette fameuse relève nous réserve.

Toutes ces années passées, Robert Gravel disait aux joueurs de la LNI avant chaque match : « Vous pouvez essayer ce que vous voulez, mais n’avez pas le droit d’être plate. »

Faite moi confiance quand je vous dis que l’avenir de l’improvisation au N.-B. ne va pas être plate!

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “L’impro coule dans leurs veines

  1. Et là l’impro a tout de coup de main pour assurer sa relève avec l’inclusion de celle-ci aux Jeux de l’Acadie. Sans dire que ça vient assurer une relève pour le circuit secondaire, disons que ça aide peut-être au point de permettre la naissance de l’impro dans des écoles qu’on n’a pas vu dans des tournois. Miramichi, St-Louis-de-Kent, et est-ce qu’on reverrsit Neguac et St-Quendgewick dans un futur rapproché avec cette vague d’engouement pour l’impro? Je le souhaite!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s