La maladie du baiser

Par Isabelle Godin

Embrasser quelqu’un dans une impro…

Ça choque!

Ça surprend!

Ça devient redondant!

10338235_635943289813472_3625122109800163878_n

Dans le monde de l’improvisation, tout est éphémère. Un baiser, alors, n’aura pas de réel impact à long terme. On pose le geste de façon banale et on l’oublie presque aussitôt. Alors pourquoi même le faire? Et surtout comment devrait-on le faire? J’aimerais partager mon opinion à cet effet avec vous.

Embrasser quelqu’un est un acte spécial. Dans le monde artistique, comme dans la vie de tous les jours dans le fond, le baiser occupe une place importante dans la démonstration de sentiments. C’est une façon rapide et efficace de faire comprendre à un auditoire le genre de relation qui existe entre deux personnages. Des amis se feront une accolade ou un baiser sur la joue. Une mère donnera un baiser sur le front de son enfant. Un couple s’embrassera avec fougue en cassant tout autour d’eux jusqu’à se blesser ou perdre leur souffle… Attends! Non, ce n’est comme pas la norme ça!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le baiser trop passionné me semble de plus en plus présent dans l’univers de l’improvisation et, du même coup, devient de plus en plus redondant et cliché. La première fois, ça surprend et ça choque, oui! Mais, après un certain temps, on en a vu d’autres. J’ai toujours été une joueuse, arbitre et spectatrice qui appréciait de pouvoir déceler le vrai dans une impro. C’est en grande partie la raison pourquoi ce genre de démonstration exagérée commence à me déranger. Le baiser a sa place dans l’univers de l’improvisation en autant qu’on l’utilise bien et pour les bonnes raisons.

De mon point de vue, les improvisateurs devraient se poser quelques questions avant de se lancer dans le vide :

« Qu’est-ce que ça va apporter à l’histoire que nous créons? Est-ce que s’embrasser est nécessaire? Est-ce que l’impro le demande? » S’embrasser pour s’embrasser ne changera rien. Si l’impro a besoin d’un baiser, vous allez le savoir et le sentir. Peut-être que le baiser créera le conflit, ou qu’il servira de dénouement à l’histoire. Dans ce genre de cas, bravo! Allez-y! Mais on veut y croire!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Est-ce que je suis prêt à assumer le geste? » Justement! Si vous êtes pour embrasser l’autre joueur, êtes-vous prêts à l’assumer et à vivre avec les conséquences? Si votre chum/blonde est jaloux/jalouse, peut-être pas une bonne idée! Dans le pire des cas, il y a toujours le truc des pouces sur les lèvres, mais ça casse la réalité du geste. Souvent, c’est ce même truc qui va pousser à l’exagération, car si le baiser était fait de manière naturelle, on verrait clairement le truc et l’illusion serait perdue. Si vous devez constamment utiliser le truc des pouces, c’est soit que ces baisers n’ont pas leur place, soit que vous n’êtes pas prêt à accepter le rôle que vous vous êtes vous-mêmes donné. Pensez-y bien!

« Est-ce que cette personne avec qui je joue est prête, elle aussi, à s’y lancer? » Rien de pire qu’une personne qui recule, qui ne peut assumer le geste, pour ruiner l’impression de connexion qui a été créée. L’autre option, se lancer sur l’autre joueur sans l’avertir et sans qu’il/elle n’ait le temps de réagir, pouces ou pas, est super rude! Come on… Vous aimeriez ça, vous? En tournoi, il est très possible que la personne avec qui vous jouez ne vous connait qu’à peine. Dans ce cas-ci, peut-être que se limiter à n’utiliser le baiser qu’en comparée serait une meilleure idée pour le bien de tous. Dans un contexte de ligue, ce sera une autre histoire, comme vous jouerez souvent avec chaque équipe et finirez par mieux connaître chaque joueur et ses limites.

Je crois simplement que le baiser en improvisation est une question de respect de soi, de l’autre et de l’histoire. Si l’un de ces éléments n’est pas respecté, le baiser n’aura jamais l’effet voulu.

Bon, je vous embrasse et vous laisse y réfléchir!

-xxx-

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

3 réflexions sur “La maladie du baiser

  1. Mon Dieu Isabelle, je suis tellement d’accord avec toi! Un baiser peut marcher dans une impro, mais je dirais que selon ce que j’ai vu dernièrement, c’est l’exception plutôt que la règle!

    C’est fait pour surprendre, mais ça choque d’une mauvaise façon, rendant le monde inconfortable. Et quand on est inconfortable on rit, mais pas nécessairement parce qu’on aime ça. Personnellement je me sens souvent sale après des embrassements en impro… Peut-être que je suis prude, mais la plupart du temps je trouve ça cheap plus qu’autre chose.

  2. J’ai l’impression que la prémisse du baiser dans une impro est une réponse facile lorsque l’on se demande qu’est-ce qui va faire réagir le public, mais qu’on se questionne trop peu à savoir si ça va faire réagir le public de la bonne façon.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s