Contraintes ou opportunités ?

Par Michel M. Albert

L’impro, c’est plein de contradictions. Les catégories en sont une de plusieurs.

Parce que de toute évidence, quand l’arbitre donne un thème, la catégorie est une CONTRAINTE pour les joueurs. Après tout, l’absence de catégorie s’appelle la Libre, ce qui implique que l’on n’est pas libre dans les autres. Sans liberté, on est contraint.

Oui. D’accord. Dans le sens le plus strict du terme. Mais on parle d’impro ici, et l’impro nous demande de regarder les choses d’un angle différent. Toujours.

10805780_805174972890302_2224157627599913043_n

Il faut plutôt voir les catégories comme des OPPORTUNITÉS. Dans la Libre, on fait ce qu’on veut, et il y a un plaisir à ça. Mais avec les autres catégories, on dit au public, d’une part, que l’on va IMPRESSIONER. Que l’on va RELEVER UN DÉFI. Qu’on est capable de tout ça ET PLUS ENCORE.

Les catégories sont aussi une opportunité pour l’impro-match de se définir comme un spectacle de VARIÉTÉ. « Vous ne verrez pas que des sketchs humoristiques, mesdames et messieurs ! Nous rimons, nous chantons, nous mimons, nous faisons du drame et de la danse interprétative ! »

Et c’est pourquoi nous devons voir chacune des catégories comme une opportunité distincte de montrer quelque chose de différent. On ne peut pas traiter une Poursuite comme une Libre, ni une Sans paroles comme une Sans sons. Chacune a sa saveur et quelque chose qu’elle ACCENTUE.

Par exemple, dans la Sans paroles, bien que techniquement, ne faire aucun son respecte la CONTRAINTE telle qu’exprimée dans son nom, ce serait manqué à l’appel que de l’exploiter ainsi. Plutôt, la voir comme une improvisation où l’on doit ACCENTUER les sons. C’est une OPPORTUNITÉ de faire du bruit, de montrer au public ce que l’on peut faire comme champ sonore. La Sans sons, ah LÀ, on accentuera le mime à l’exclusion de tout autre. De toute façon, vous pratiquez le bruitage ET le mime, tout comme vos techniques de chant et rime, n’est-ce pas ? C’est le temps de montrer de quoi vous êtes capables.

11133789_806930679381398_5183357754444508912_n

Et la même chose est vraie de toutes les catégories. Qu’est-ce qui les rend uniques ? Comment sont-elles différentes de la Libre ? Et quelle opportunité de montrer quelque chose de différent offre chacune d’elles ? La Poursuite et l’Humoristique ne sont pas des Libres. Qu’est-ce qui rend ces impros différentes de la Libre ? Voilà ce qu’il faut exploiter.

Et un dernier mot sur les catégories qui ne sonnent PAS contraignantes, celles qui RAJOUTENT un élément à exploiter : Avec accessoire, Sans limites ni frontières, Musicale. L’opportunité dans ces cas-là semble évidente, et pourtant, on ne les exploite pas toujours à leur plein potentiel. Il faut donc éviter d’utiliser la Sans limites ni frontières pour faire une Libre en dehors de l’arène, de mettre l’accessoire de côté pendant qu’on fait quelque chose d’autre, ou rester debout là à laisser la trame sonore de la Musicale jouer derrière soi.

Ce sont, encore une fois, des OPPORTUNITÉS. Vous ne verrez jamais cet accessoire de nouveau – donnez-lui l’attention qu’il mérite, il est la VEDETTE DE L’IMPRO. Même chose avec la Musicale ! L’arbitre a préparé une trame sonore qu’il ou elle ne pourra pas réutiliser ailleurs, c’est donc votre dernière chance de l’exploiter. Laissez la musique dicter vos mouvements, c’est ELLE qui raconte l’histoire à travers vos corps, pas l’inverse. Et avec la Sans limites, choisissez un coin intéressant de la salle – un rideau, un jeu entre deux niveaux (scène/plancher, par exemple), une fresque sur le mur – et faites en la vedette. En tournoi, c’est peut-être votre seule chance d’exploiter la salle ; en ligue, chaque élément distinct de la salle est précieux, parce que cette salle doit être réutilisée constamment. Dans chaque cas, posez-vous la question : « Quelle opportunité m’est offerte ici ? »

Et attention, les arbitres du Nouveau-Brunswick ont commencé à punir quand la catégorie n’est pas exploitée. Nuance importante ici ! Il faut PLUS que la RESPECTER ; il faut L’EXPLOITER.

Chaque thème est, en fait, une opportunité qui ne revient qu’une fois. Allez-vous vraiment la laisser passer ?

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

2 réflexions sur “Contraintes ou opportunités ?

  1. Hahaha. T’es con.

    Je dois dire qu’au dernier tournoi (la Qualif 2015), on a parlé des choses qu’on trouve dans cet article (c’est là qu’il est né dans mon esprit) avec les joueurs et j’ai vu une nette amélioration chez ceux avec qui la discussion a eu lieu. L’avec accessoire entre Bathurst et Edmundston, par exemple, a très bien été rendue, pour ne donner qu’un exemple.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s