La musicale : Jouer au présent

Par Nathalie Goguen

La musicale est une catégorie particulière, puisqu’elle place le joueur dans une position très vulnérable. Contrairement aux autres catégories classiques qui affectent seulement le contenant, la musicale peut avoir un effet sur le contenu. Le joueur entre dans l’improvisation avec un caucus qui a le potentiel d’être complètement contradictoire avec le ton de la chanson choisie. L’improvisation commence et – voila la révélation – la chanson est triste, joyeuse, effrayante ou parfois tout simplement bizarre. L’improvisateur doit donc instantanément réagir face à cette nouveauté et choisir un personnage et une histoire qui représentent bien cette réalité qui lui est imposée pour les prochaines minutes. L’écoute du joueur est évidemment nécessaire à la réussite de cette catégorie parce que le joueur doit reconnaitre les subtilités de la musique et ne pas se limiter à ne percevoir que son ton général.

IMG_1012

Pendant ses improvisations, le joueur est à la merci du ton et des changements musicaux qui auront lieu pendant l’improvisation. Il est donc crucial que ce dernier joue entièrement au présent. Évidemment, l’improvisateur peut reconnaitre une montée ou une descente dans la musique et peut anticiper les changements qui auront lieu. Par contre, le joueur n’est jamais certain; la chanson peut être imprévisible. Il est donc important de se laisser mener par la musique et suivre ses mouvements. Il est possible que le ton change dramatiquement, de joyeux à effrayant par exemple, sans grands avertissements. Le rôle du joueur devient donc de s’adapter à la vitesse de la chanson.

DSC_0217

Dans le cas des autres catégories, les joueurs ont toujours un certain contrôle sur les prochaines étapes à suivre. Ils peuvent décider de la fin de l’histoire avant même d’entrer dans l’arène. En contraste, la musicale ne permet pas aux joueurs le luxe de cette préparation. La chanson, et donc l’improvisation, finira peut-être de façon très triste, malgré que les joueurs pensaient initialement la finir sur un ton joyeux. Il est donc important comme joueur de ne pas avoir peur d’entrer dans l’inconnu. Il faut se lancer dans cette incertitude et être actif tout au long de l’improvisation afin de reconnaitre et d’éventuellement pouvoir prédire les changements à venir.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s