Cases et crochets : Les conseils d’une statisticienne

Par Isabelle Godin

On a déjà établi à plusieurs reprises que tous les rôles sont importants durant un match d’improvisation. Qu’elles soient dans l’arène ou plus en arrière-plan, toutes ces positions sont nécessaires au bon fonctionnement d’un match simple ou d’un tournoi. Aujourd’hui, je me penche sur le poste d’arrière-plan que j’aime le plus occuper : celui de statisticien. Je ne ferai pas la couverture du système de calcul d’apport puisque ces informations sont disponibles ailleurs. Mon but est plutôt de vous donner quelques conseils qui sauront rendre votre tâche plus facile et agréable!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Préparez-vous d’avance
Si vous êtes assigné à la position de statisticien, une bonne façon de vous épargner bien des maux de tête serait de prendre certaines choses en main. Si ce n’est pas fait d’avance par les organisateurs de la ligue ou du tournoi, assurez-vous d’imprimer quelques feuilles de statistique à l’avance. Vous pouvez trouver les modèles ici. Les feuilles sont déjà imprimées? Excellent! Maintenant pourquoi ne pas prendre l’initiative d’aller rencontrer les entraineurs ou capitaines des équipes qui s’affronteront durant votre match pour que les feuilles soient remplies à l’avance. C’est une tâche très simple qui vous permettra de sauver beaucoup de temps, surtout durant un tournoi. Dernière préparation qui peut sembler banale, mais qui est votre outil le plus important : assurez-vous que votre plume ait assez d’encre. Je recommande à toutes les personnes qui occuperont le poste de statisticien.ne un jour d’avoir constamment avec elles des plumes, crayons, effaces et SURTOUT du liquide correcteur. On n’est jamais trop prudent!

Soyez attentifs!
De tous les postes que l’on peut occuper lorsqu’on fait partie de l’équipe d’officiels, je suis prête à dire que le poste de statisticien est probablement celui où il faut le plus être attentif au jeu. Oui, les juges de salle et l’arbitre doivent aussi faire attention à ce qui se passe dans l’arène, mais ils peuvent mettre de côté certains détails. Le statisticien doit prendre en note les entrées des joueurs, les punitions émises par l’arbitre, l’équipe qui gagne le point et les quantités de punitions données pour savoir quand il y aura échange de point. Il doit être alerte avant, pendant et après chaque improvisation pour ne pas faire d’erreur facilement évitable. N’oubliez pas que, dans la majorité des occasions de jeu durant lesquelles vous occuperez ce poste, des équipes dépendent de vos notes pour se classer en demi-finale/finale et des récipiendaires de prix seront choisis grâce à votre travail. Rendez service à tout le monde et prenez ce poste au sérieux! Beaucoup de choses en dépendent!

IMG_2156

Apprenez vos signes
Ce n’est pas tous les arbitres qui les utilisent, mais les signes de punition peuvent réellement sauver une pile de temps pendant un match. Le gazou est votre alarme. Vous l’entendez, vous notez! Une fois le son entendu, tournez votre regard vers l’arbitre et observez ses mouvements. Les signes vous indiqueront quelle est la nature de la punition et à qui elle est décernée. Le prendre en note à cet instant vous permettra de l’écrire de façon précise et lisible pour que le maître de cérémonie puisse facilement transmettre l’information à tous après le coup de sifflet. Avoir plutôt à prendre le tout en note après la fin de l’improvisation nous pousse à utiliser des abréviations qui nous semblent peut-être claires, mais qui ne le seront peut-être pas nécessairement pour le MC. En plus, c’est plate pour un arbitre de ralentir le jeu parce qu’il doit attendre que sa table soit prête pour l’annonce. C’est donc aussi sa responsabilité de s’assurer que ses punitions soient claires et que vous les ayez comprises. Même ces quelques secondes sont précieuses dans un tournoi quand il est si facile de prendre du retard.

Prenez encore plus de notes!
J’ai pris l’habitude de prendre en note certains détails supplémentaires lorsque je suis statisticienne et je crois qu’il serait bon de pratiquer cet exercice plus souvent. J’aime, par exemple, prendre en note quelles improvisations étaient de catégories non-libres. Pourquoi? Eh bien lorsqu’on n’a pas de juges de salle qui ont comme rôle de se pencher sur la question, l’arbitre demande souvent à sa table de stat de l’aider à décerner les trois étoiles du match. Savoir qui a su se démarquer durant une catégorie aide déjà à faire ressortir quelques noms. On pourrait faire la même chose avec les improvisations de plus longue durée. Il est utile de ressortir où les défis se retrouvaient afin de faire un choix plus éclairé. Autre chose que je prends la peine de noter : les nombres de joueurs. En tant qu’arbitre, j’oublie trop fréquemment le contenu de mon carton de thème. Si mon statisticien est au courant d’une restriction comme le nombre de joueurs, il pourra prendre en note la punition, si punition il y a, même si l’arbitre en question ne s’en rend pas compte. Ça sauve du temps et la face de l’arbitre que vous assistez 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Différentes techniques
On a tous et chacun notre façon de faire pour remplir la feuille de statistique. Les crochets, les X, encercler le numéro de l’improvisation qui a été gagnée vs faire un crochet dans la dernière case du bas, etc. On s’entend que, tant que l’information a bien été inscrite, la méthode utilisée ne devrait pas avoir un impact majeur. Par contre, j’aimerais vous rappeler que, plus souvent qu’autrement, ce ne sera pas vous qui compilerez ces notes. J’ai déjà établi plus haut que l’information contenue sur cette feuille est importante. Ce serait donc important qu’elle soit facilement déchiffrable. Voici quelques exemples de ce que je veux dire :

  • Les barres obliques pour qui est entré et le X pour marquer qui a remporté l’improvisation – Plus facile de voir combien un joueur a gagné d’improvisation dans le match, je l’avoue. Par contre, il y a tellement de lignes un peu partout que ça devient difficile à lire. C’est tu un X ça ou c’est une barre? C’est visuellement lourd et donc ça donne du fil à retordre à la personne qui devra compiler le tout plus tard.

Stat1

  • Crochet s’il est entré, ligne s’il ne l’est pas – Si le premier exemple est lourd, le deuxième l’est encore plus. Pas utile de savoir qui n’est pas entré, alors contentez-vous s.v.p. de laisser ces espaces vides. Ça évitera bien des problèmes et sauver de l’encre!

Stat2

  • Attention à la plume utilisée et aux dégâts – Moins une technique, plus un exemple de comment il est facile de ruiner une page si on n’utilise pas les bons outils. La personne qui compilera les statistiques ne devrait pas avoir de la difficulté à lire dû à la couleur de l’encre utilisé. Les gâchis du deuxième exemple est facilement corrigé si on est bel et bien attentif au jeu et si on a du correcteur à portée de la main!

Stat3

Stat4

Moi j’utilise la bonne vieille méthode du crochet pour l’entrée en jeu, le petit « x » pour les punitions et j’encercle le numéro de l’improvisation remportée. Parfois, je fais aussi le crochet dans le bas de la feuille pour indiquer l’improvisation gagnée afin que tout le monde soit heureux, mais ça ce n’est que moi! Prenez tout simplement la peine de vous informer auprès de la personne qui compilera les données pour savoir comment celle-ci préfère fonctionner. Après tout, le but c’est que cette personne vous comprenne facilement!

Si vous compilez les résultats
Je crois que ça reste à la discrétion de la personne qui compile le tout de s’assurer que le format lui soit facile à lire. Elle pourra donc rencontrer ses statisticiens pour s’assurer que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Si jamais vous vous retrouvez la personne qui compilera les résultats, j’ai aussi trois conseils à vous donner.

1. Créez un système qui fonctionne pour vous! Dans mon cas, j’aime utiliser un surligneur pour faire ressortir des informations clés. Par exemple, je vais surligner les improvisations qu’un joueur a gagnées pour m’assurer que le compte est exact. J’utilise aussi une règle pour m’assurer que je ne me trompe pas de ligne quand je rentre les données individuelles. Dans le fond, utilisez tous les outils et les méthodes que vous croirez nécessaires pour vous assurer que vous faites le moins d’erreurs possible.

Stat52. Utilisez l’option « Enregistrer sous » (« Save As ») sur Microsoft Excel. Remplissez l’information sur la version la plus récente, puis sauvegardez chaque match sous son numéro comme ça ce sera plus facile de vous retrouver et de vous assurer que rien n’a été oublié. Évidemment, si vous avez fait un oubli dans le 11e match, il faudra corriger l’erreur dans tous les fichiers qui suivent. C’est sûr que c’est long, mais ça offre une meilleure vue d’ensemble et c’est plus facile de cibler une erreur

3. Repassez à plusieurs reprises avant de continuer. C’est plate et c’est long, mais ce qui est encore plus plate et long c’est d’avoir à modifier chaque document que vous avez créé plus tôt. Faites ce petit effort et vous verrez comment vite vous serez récompensé!

Alors voilà, vous êtes, je l’espère, mieux préparé à entreprendre la case départ de cette aventure qu’est le rôle du statisticien d’improvisation!

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “Cases et crochets : Les conseils d’une statisticienne

  1. Ça peut sembler tellement futile, mais ça sauve tellement de maux de têtes et de « hey dude, y l’avait-tu gagné celle-là? » et des « Quoisse t’as écrit là?!? » que ça vaut la peine de se faire un système universellement clair. J’aime beaucoup les exemples visuels though, ça permet même de comprendre ce que certains veulent dire et garder ça en tête lorsqu’on est en pair avec eux à la table! 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s