Les 7 piliers de l’improvisation : #7 La culture

Par Michel M. Albert

La bête noire. Nous avons gardé ce que plusieurs considèrent le pilier le plus difficile pour la fin : La culture.

10401359_635943073146827_6222794459118599961_nParce que soit on en a, et ce n’est pas un problème, soit on n’en a pas, et cela semble inatteignable. Désabusons-nous tous de ces notions à prime abord. Parce que ce sont de fausses prémisses.

Premièrement, et on ne peut pas le dire assez, TOUT LE MONDE A UNE CULTURE. Tout le monde n’est pas « cultivé », mais tout le monde a un bagage de connaissances, d’intérêts et de vécu propre à lui ou elle. Et dans un premier temps, maîtriser ce pilier veut dire amener ce bagage avec soi dans l’arène.

D’abord et avant tout, la culture, c’est ce qui NOURRIT l’impro. Nos personnages ne viennent pas de nulle part, nos situations non plus. Les mondes que nous créons sortent de nous, de notre imaginaire, de ce même bagage! Et c’est notre devoir en tant qu’improvisateur de s’exposer au public, de montrer ce qui nous rend unique, de présenter ce que nous seuls pouvons présenter parce que personne n’a notre exacte culture.

1908008_635913179816483_8632323055350038419_nVous avez un intérêt profond pour l’océanographie? Nous voulons le VOIR! Vous avez été cadet de l’air? Montrez-nous cet univers militaire. Votre oncle est tout un personnage? Pourquoi ne l’avons-nous pas encore rencontré dans une impro? Vous regardez un film de kung fu par semaine? N’ayez pas peur de leur voler leurs intrigues, personnages et façons de raconter une histoire. La question que l’improvisateur devrait toujours se demander, c’est « comment je fais ça dans une impro? »

Pourquoi? Parce que l’impro-match (et bien d’autres formats d’improvisation) est un spectacle de VARIÉTÉ. Pensez-y. On demande à une variété de différentes personnes d’ensemble présenter un spectacle de leur cru combiné, et qui pourra demander du mime, de la chanson, du drame, de l’humour et des styles littéraires et cinématographiques. Une lecture des règlements révèle la nature de ce spectacle. La culture est l’outil qui nous est nécessaire pour ASSURER cette variété.

Mais attention! Nous ne pouvons pas nous en tenir qu’à notre culture personnelle. Nous jouons avec d’autres personnes, après tout, et nous voulons pouvoir nous intégrer à LEUR culture, leur donner tout notre support dans leurs efforts de représenter ce qu’ils cherchent à représenter. L’improvisateur complet a donc le devoir de s’instruire et d’ajouter à sa culture personnelle.

10404887_638586936215774_5190277256334953176_nL’improvisateur idéal s’intéresse d’ailleurs à tout. Il n’a pas besoin d’être un expert dans tout, mais être un AMATEUR de tout. Il regarde toutes sortes de films, lis toutes sortes de livres, fouille l’Internet, observe autant les étrangers sur l’autobus que sa famille au souper de Noël, et cherche des expériences nouvelles pour ajouter à son « bagage ». Et toujours, toujours, toujours, il est à l’ÉCOUTE, il cherche à savoir comment tout ce qu’il absorbe peut être appliqué à l’improvisation.

Il n’a pas peur de « l’à la manière de », parce qu’il se sent confortable avec une variété de styles. Il peut alimenter de longues impros, parce qu’il ne manque pas d’idées. Il ne craint pas la rimée, parce que son vocabulaire est suffisamment riche pour trouver la prochaine rime et sait comment la poésie fonctionne. Rien n’est à son épreuve.

Pour revenir à la déclaration faite au début de l’article (« on en a, et ce n’est pas un problème »), il est important de comprendre que, de toutes les valeurs à épouser telles que codifiées par le concept des piliers, la culture est celle que l’on aura jamais maîtrisée. On ne peut jamais tout savoir, et on continue (DEVONS continuer) de faire des découvertes tout au long de notre carrière et notre vie.

Ouvrez-vous aux gens, aux expériences*, aux œuvres et médias de toute sorte, à tous les domaines de l’expérience humaine, je vous en implore. Votre jeu en sera reconnaissant.

*À l’intérieur des gonds de la légalité.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

2 réflexions sur “Les 7 piliers de l’improvisation : #7 La culture

  1. Ping : L’impro c’est 13% talent… | Improvisation NB

  2. Ping : Les 7 piliers en chanson | Improvisation NB

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s