L’utilisation du chandail !

Par Justin Guitard

Du temps des hommes (et des femmes) des cavernes, le « chandail » n’était pas de mise, ni lors des activités quotidiennes et encore moins lors des premiers matchs d’improvisation préhistoriques. (Certains diront que l’improvisation a été inventée au XXe siècle, mais je ne connais aucun historien digne de ce nom qui se fâcherait pour une erreur de quelques siècles).

10156155_613485888725879_2168116707227699004_nAinsi, lorsque Gumbo 1er et Rafiki-œil-de-mammouth faisaient de l’improvisation dans leur caverne, ils ne pouvaient pas utiliser un outil primordial, c’est-à-dire le chandail, que certains appelleront le gilet, ou encore le « jersey » comme, techniquement, un chandail est fait de laine ou de coton, ce qui ne correspond pas aux maillots que l’on utilise dans l’arène (mais bon, si les profs d’histoire ne s’en font pas pour quelques siècles, pourquoi les profs de français s’en feraient pour quelques mailles?)

Revenons au vif du sujet, c’est-à-dire, cet objet que nous désignerons maintenant d’après le mot chandail même si ce n’est pas un chandail.

Le chandail (ahhh) est en fait le seul objet, outre notre corps et toutes les parties qu’il comporte, que l’on puisse utiliser lors d’une joute d’improvisation. Si de nombreux joueurs l’utilisent peu ou pas du tout, on peut voir à l’occasion certains joueurs qui s’en servent régulièrement.

Ce qui est dommage c’est que cette coutume, pourtant assez répandue dans d’autres provinces (comme en Ontario par exemple), est assez rare au Nouveau-Brunswick, ce qui fait en sorte que les joueurs qui utilisent leurs chandails se font souvent étiquetés (à tort) comme des joueurs dépendant de cet objet et cela peut rapidement devenir un cliché, pour eux, d’utiliser celui-ci.

Voici donc trois utilisations possibles du gaminet lors d’une rencontre d’improvisation !

NUMÉRO 1
Utilise ton chandail comme un objet : LE RÉALISME

977501_459866297421173_846593347_oBesoin d’une toile pour un navire ? D’une ceinture fléchée ou encore d’un drapeau ? On veut le voir ! Servez-vous de votre chandail pour illustrer des éléments qui ajouteront au réalisme de l’histoire. L’important ici, c’est de ne pas exagérer. Votre chandail qui devient une carte de crédit ? Un bibelot de rat ou un trombone ? Permettez-moi d’en douter.

Ici, un des concepts clés de la catégorie « avec accessoire » devient primordial : le réalisme. Si on peut concevoir que le chandail pourrait prendre la forme ou l’aspect de ce qu’on veut représenter, c’est une bonne utilisation. Par contre, si on utilise le chandail pour représenter quelque chose qui ne fait aucun sens, on manque de réalisme.

NUMÉRO 2
Utilise ton chandail comme un costume : LE PERSONNAGE

10305336_663003830440751_2900183636794093128_nÉvidemment, le chandail peut être utilisé pour créer un personnage. Si certaines provinces acceptent qu’on le place sous le t-shirt (pour se faire un ventre de femme enceinte ou encore des muscles), au Nouveau-Brunswick, on préfère que le chandail soit visible.

Ainsi, il sera possible de faire une belle moustache, un turban, une barbe, ou encore, mon classique : les belles salopettes tant détestées des arbitres ! Il est possible de pousser le costume un peu plus loin; par exemple, j’ai déjà utilisé mon chandail afin de « costumer » un personnage qui était propriétaire d’un motel « une demi-étoile » (donc un trou vraiment bas-de-gamme). Mon personnage aimait tellement son motel, qu’il portait un costume géant d’une demi-étoile (ainsi, une manche de mon chandail était dans un de mes bras, et l’autre dans la jambe du même côté, ce qui faisait, OUI, OUI, une demi-étoile!

NUMÉRO 3
Utilise ton chandail comme un décor :

1469930_552056001535535_1024162599_nFinalement, on peut prendre le chandail et en faire un élément de décor, voire un concept, si on attache plus d’un chandail ensemble. On a souvent vu la corde à linge ou encore la corde à danser, mais il est possible de faire une multitude d’éléments, comme une maison, la grande muraille de chine ou encore un plat de spaghetti !

Assurez-vous toutefois, si vous enlevez votre chandail, d’avoir autre chose en dessous, de préférence un t-shirt neutre. On ne veut ni voir votre corps de tentative d’Adonis, ni votre « chemin poilu vers le trésor caché » ou encore votre poitrine qui rebondit un peu partout dans un « tank-top » trop révélateur.

Ainsi, il faut oser et encourager l’utilisation du chandail, tant et pour autant que ce soit fait de manière EFFICACE, c’est-à-dire, qu’il y ait UNE RAISON et UNE UTILITÉ au geste !

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s