Entre le public et les joueurs

Par Elyse Hamel

975985_460048957402907_653954978_o-2C’est pas sorcier, pour jouer de l’improvisation, ça prend un public, et pas juste pour voter. Sans public, on fait des niaiseries pour rien, on finit dans des blagues faciles ou de mauvais goût.

On écrit pas si souvent des textes du point de vue du public, ou encore, du point de vue des improvisateurs qui sont dans le public. On a souvent d’ailleurs entendu que les improvisateurs peuvent être le pire public en improvisation. Mais pourquoi? Pourquoi est-ce que nous, qui savons ce que c’est d’être devant un public difficile, on ne fait pas plus d’effort pour être attentifs ou respectueux?

Certains penseront qu’on est juste fatigués de voir de l’impro ou encore qu’on aimerait mieux être sur scène. Au fond, je crois que ça se résume au fait qu’on est exigeant comme public. On fait ça depuis longtemps, on en a vu d’autres, alors on se sent capable d’exiger que les joueurs se dépassent. Par contre, on oublie parfois (ou souvent) que l’exigence peut se faire à deux sens. Les joueurs sont dans leur droit d’exiger eux aussi l’attention absolue de la salle.

1908022_638594282881706_2369651529697593637_nDans le fond, un match d’impro, c’est un accord tacite entre les joueurs et le public. C’est un espace magique ou tout d’un coup, on se met tous d’accord qu’on va croire en des choses ridicules et embarquer dans des histoires inventées juste comme ça. Si un des deux membres de l’accord n’est pas là à 100 %, corps et âme, ça ne marche plus.

Dans le fond, c’est une question de respect et d’écoute, mais aussi de disponibilité (oui, des piliers c’est pas juste pour quand on joue). Si vous allez voir un match d’impro, vous avez la RESPONSABILITÉ de vous ouvrir au match. Si vous acceptez d’être dans la salle, rappelez-vous pourquoi c’est magique de l’improvisation de part et d’autre de la bande. Embarquez autant que les joueurs, c’est le minimum que chaque personne dans la salle devrait se donner comme objectif, avant d’avoir le privilège d’assister à un match.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “Entre le public et les joueurs

  1. Bel article, Elyse! On a tous été coupable de ceci à un moment ou l’autre, parce que pour une raison ou une autre, en faisant on a arrêté d’être des fans, et seulement les fans sont rivés sur la scène. On a p-e tendance à oublier qu’on a déjà été fans nous aussi, que c’est comme ça qu’on appris, et surtout, qu’on apprend encore.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s