…On en ressort quoi de tout ça?

Par Martin Savoie

10464331_643509299056871_8752010190004611034_nPour plusieurs, l’été est la croisée des chemins. On est en vacances, mais on vient à se demander si l’on continue ce que l’on fait déjà (l’impro, dans le cas qui nous intéresse) ou si l’on va dans une autre direction une fois septembre entamé? Certains continueront, d’autres décideront d’accrocher leur chandail, come Elyse Hamel le décrivait il n’y a pas si longtemps sur ce même espace. Souvent, on est dans une période de choix, et on veut faire les bons. Prendre les décisions qui nous feront le plus de bien et qui nous permettront de nous épanouir. Et qu’est-ce que l’impro emmène à notre vie pour que continuer en vaille la peine?

C’est une question que je me suis posée longtemps dans mon parcours d’improvisateur. Lorsque j’étais au secondaire, même à l’université ou dans des ligues civiles, il m’est arrivé de me questionner sur les bienfaits de l’impro, autre que les gens extraordinaires que j’y ai rencontré, un cadeau que je vais chérir toute ma vie d’ailleurs. Mais au-delà de l’expérience sociale, qu’est-ce qu’on y retrouve? Comment l’impro m’a-t-elle aidé dans ma vie de tous les jours, dans mon parcours professionnel?

10385507_635924316482036_5154276373792831030_nÀ bien y penser, l’expérience sociale fait partie du bagage de compétences que l’on peut acquérir à travers l’impro. Quiconque a déjà participé un tournoi d’impro vous dira que l’entregent est primordial. Ce genre d’évènement est idéal pour développer notre sens de l’interaction sociale. C’est principalement facilité par le fait qu’une grande barrière à la socialisation n’est pas présente, c’est-à-dire celle de trouver un terrain commun. On aime tous l’impro ou, du moins, j’ose le croire si vous prenez la peine de faire des heures en autobus pour aller en jouer pendant toute une fin de semaine. Et à travers ces rencontres, on vient à vraiment développer notre capacité à interagir avec d’autres personnes, ce qui, dans la vie de tous les jours, est un atout enviable.

Parallèlement à ça, la capacité à développer rapidement une chimie avec des gens que l’on connaît à peine pour construire quelque chose ensemble, c’est un sens qui se développe très bien dans l’arène. Quelqu’un avec cette capacité peut transposer le tout dans le monde professionnel en, par exemple, apprendre à travailler efficacement avec ses collègues et trouver sa niche rapidement au sein du groupe.

Une autre chose qui est remarquée chez les improvisateurs, c’est le sens de la répartie. Cette capacité d’avoir la réplique facile et rapide, parfois même sous forme ludique. C’est un bienfait comme un autre, dans le sens où cette capacité peut être appréciée tant des amis que des collègues de travail. Et rien de mieux qu’un bon rire pour décrocher, ne serait-ce que l’espace d’un moment, et repartir à neuf après une situation tendue.

L’improvisation aide aussi les gens qui veulent travailler dans un domaine où ils feront affaire avec le public. Dans l’arène, on est déjà habitué à ce que des gens nous regardent et, dans certains cas, nous jugent. Je ne peux pas parler pour les autres, mais par expérience personnelle, c’est beaucoup moins stressant de passer en entrevue ou faire une présentation devant des gens importants quand l’on a l’expérience d’être devant un public.

10500335_661474330593701_2080549031653682265_nLà où l’impro se distingue parmi les disciplines de scène auxquelles j’ai pris part, c’est qu’elle aide à développer la réactivité, ou le « hamster » comme certains l’appellent. Lorsque l’on construit une improvisation, on part souvent de rien, mis à part un caucus d’une vingtaine de secondes. Et lorsqu’une idée ne va pas nécessairement tel que planifiée, on peut la prendre et aller dans une autre direction qui pourra plaire à notre public. Donc, dans le fond, on est plus apte à « s’revirer sur un 10 cenne », si vous me permettez l’expression. On apprend à lire son public et, de facto, on apprend à s’adapter à lui pour lui offrir quelque chose qu’il comprendra et appréciera.

Et ces quelques bienfaits de l’impro dont j’ai parlé, c’est le genre de compétences qui sont énormément recherchées dans bien des domaines, notamment dans les arts, les communications, le marketing et l’enseignement, où l’on doit souvent faire affaire avec le/un public et devoir improviser et s’adapter à ceux à qui l’on fait face pour capter leur attention.

Alors, si jamais vous êtes à la croisée des chemins et que vous vous demandez si ça vaille la peine de continuer, rappelez-vous ce que ça vous a apporté et ce que ça peut vous apporter dans l’avenir!

Enfin, permettez-moi de vous poser la question : quels attributs l’improvisation vous a-t-elle fait développés à travers les années et qui se manifestent dans votre quotidien?

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “…On en ressort quoi de tout ça?

  1. Une autre chose que l’impro m’a donné de mon côté, c’est une preuve de mon intérêt pour la communauté et la jeunesse. On m’a avouer, lorsque j’ai reçu mon premier long terme en enseignement, que c’est l’appui que j’ai offert durant ce genre d’événements qui les a convaincu que j’étais la bonne personne pour le poste. Et le meilleur dans tout ça? Je le fais non pas pour que mon C.V. aille plus de contenu mais surtout parce que j’adore ça! Talk about a win-win situation 😉

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s