STRATÉGIE! Quand prendre et quand donner l’impro

Par Michel M. Albert

1908323_635913776483090_740237769611225485_nÀ la mise au jeu, est-il avantageux pour l’entraîneur ou le capitaine de faire commencer l’autre équipe? En fait, souvent. Pendant l’improvisation de l’autre équipe, vos joueurs désignés pour jouer peuvent penser à leur impro, particulièrement utile quand le caucus n’a pas porté fruit. De plus, présenter son impro en deuxième laisse celle-ci plus fraîche dans l’esprit du public. Si les improvisations étaient de qualité plus ou moins comparables, le vote ira souvent en faveur de la deuxième (pas qu’on joue pour ça; et en situation de tournoi avec juges de salle, l’avantage est réduit).

Ceci dit, il existe plusieurs raisons pour choisir de jouer en premier. Par exemple, si le thème ne semble pas ouvert à plusieurs interprétations intéressantes, il peut être avantageux de faire la meilleure exploitation en premier, évitant de se faire « voler » l’idée par l’autre équipe. Quand la durée de l’improvisation est particulièrement courte, les avantages de passer deuxième s’évaporent quelque peu. Enfin, si on n’a pas réussi à désigner un joueur pour entrer lors du caucus, il peut être dangereux de jouer en deuxième, en particulier si plus d’un joueur se concentraient sur leur entrée.

601999_438999072841229_63017605_nQuand prendre et laisser l’impro poursuite
Si le caucus a porté fruit, il peut être souhaitable de passer en premier, question de ne pas avoir à poursuivre une improvisation moins intéressante que celle qui nous est survenue en caucus. Stratégiquement, si votre idée se fait en à peu près la durée de l’impro, l’autre équipe peut se trouver à dépourvu quand elle n’a plus de matériel au début de son improvisation. Il ne s’agit pas ici d’établir une situation impossible pour l’autre équipe – restons sportifs quand même! – mais de la mettre au défi, question de rendre le spectacle excitant pour le public qui se demandera « comment vont-ils s’en sortir? ».

Si le caucus n’a pas porté fruit ou si les talents de votre équipe se trouvent dans l’habileté de parodier les joueurs de l’autre équipe, il peut être souhaitable de passer deuxième. La difficulté ici est de bien étudier la première improvisation. Il est quand même défendu de communiquer sur le banc, donc le remplacement des joueurs doit se faire instinctivement ou selon un système préétabli.

En bout de ligne, votre décision sera peut-être basée sur les forces de votre équipe : Avoir de bonnes idées et bien les mettre en place? Ou prendre les idées des autres et les amener à un autre niveau?

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s