« Hey Isabel, comment on fait pour devenir arbitre? » ou 8 choses que j’ai apprises en devenant arbitre

Par Randy Daniel Johnston

977386_460360727371730_341717230_oDepuis le début de l’année scolaire/universitaire, j’ai la chance et l’immense plaisir d’être le responsable de la LISPA (Ligue d’Improvisation Secondaire de la Péninsule Acadienne)! Voulant que la Ligue fonctionne bien, il a fallu que je m’arrange avec les ressources que j’avais. Je me suis trouvé une DJ qui est fidèle à son poste à tous les matchs. Je demande souvent aux joueurs qui ne jouent pas de combler des postes qui doivent être comblés et en même temps, ça forme les joueurs à différents rôles dans un match d’impro comme maître de cérémonie, statisticien ou juge de ligne. Mais il y a un poste en particulier que j’ai gardé pour moi. Ça faisait un petit bout que j’avais immensément hâte de remplir ce rôle… Plus précisément, depuis le tournoi de qualification d’impro 2012. C’est le rôle d’arbitre en chef! Je vous parle aujourd’hui de choses que j’ai apprises, TOUTES dans la dernière année!

1. Être neutre
Étant moi-même un diplômé d’une des trois polyvalentes de la Péninsule (PLM represent), il faut que je fasse attention de ne pas être trop gentil ou trop sévère avec l’équipe dont je faisais partie ou ses équipes rivales. Plusieurs arbitres ne sont pas à l’aise d’arbitrer une équipe qu’ils connaissent bien ou dont ils faisaient partie, et c’est facile à comprendre. Si on est inquiet par rapport à faire des mauvaises décisions ou du favoritisme, je suis certain que quelqu’un d’autre peut offrir de prendre notre place. Personnellement, ça ne me dérange pas. Quand j’arbitre, j’ignore complètement qui joue, je ne regarde pas la personne, mais l’improvisateur et je reste impartial, ce qui est le devoir d’arbitre.

2. Être juste
Je suis content d’avoir arbitré un match de 3 périodes entre Shippagan et Tracadie avant que la LISPA ne commence officiellement parce que ça m’a fait réaliser comment des punitions rendent l’atmosphère lourde. J’ai donné plein de punitions pendant ce match-là, simplement parfois parce que ça me tentait, et la qualité des impros a rapidement diminué. Quand on donne une punition, il faut en être sûr et confiant. Si vous ne pouvez pas vous l’expliquer à vous-mêmes, comment allez-vous l’expliquer aux joueurs et au public? Je trouve très gratifiant quand je donne une punition et que les équipes l’assument. Ce n’est pas une mauvaise chose qu’ils assument, ça prouve seulement qu’ils savent ce qu’ils ont mal fait ou auraient pu changer et ils sont d’accord avec votre jugement. Point à l’arbitre!

3. C’est quand même tes amis
J’ai récemment envoyé l’article de « C’est une SCÈNE!!! » aux joueurs avec lesquels je collabore pour améliorer la LISPA. Pas parce qu’il y a un manquent de discipline, mais parce que je trouvais l’article très pertinent et utile, particulièrement si certains d’entre eux comptent devenir arbitre. Il ne faut pas avoir de rancune contre un « ami » parce qu’il t’aurait donné une punition dans l’arène de jeu, comme il ne faut pas être frustré contre un joueur qui a été un peu arrogant durant la période de question. C’est un jeu, nous ne sommes pas les mêmes personnes dans l’arène qu’en dehors, et il faut savoir faire la différence. Je tiens une très bonne relation avec tous les joueurs, mais dans l’arène, c’est M. L’arbitre ou M. Johnston. Sachez que les arbitres n’aiment pas particulièrement entendre leur prénom pendant le jeu.

922368_460464784027991_1993359705_o4. Trouver son « shtick »
Je ne suis pas encore certain que je l’ai trouvé…. Personnellement, si je donne un « Non-respect du thème », j’aime bien laisser le capitaine m’expliquer l’impro. Peut-être que c’est vraiment juste moi qui a mal compris et si c’est le cas, j’enlève la punition. Un « shtick », c’est une petite manie, un geste, peut-être une façon de porter son chandail rayé, qui rend l’arbitre unique. C’est ce qui différencie un arbitre d’un autre et souvent, quelque chose que les joueurs aiment bien voir. Parfois, on ne sait même pas qu’on a un shtick… Je prends par exemple Martin Léger qui s’est frustré contre la foule aux Qualifs 2013 parce que les gens devaient faire main ouverte ou poing fermé pour voter, et beaucoup de gens dans la salle faisaient quelque chose qui ressemblait à des griffes. (Parce que oui Marty, c’est ton shtick.)

5. Ce sera une improvisation…
Puisque l’on est maître du jeu, on prépare le match sur des cartons de thème. Quelques astuces que tout arbitre aspirant devrait savoir : Un match devrait comporter 5 Mixtes et 3 Comparés, 3 catégories et chaque période devrait être aux environs de 25 minutes. Ces 25 minutes comportent 14 à 17 minutes de jeu. Pas plus qu’un ou deux nombre de joueurs spéciaux dans un match. Mais c’est vous l’arbitre, si vous aimeriez voir une improvisation romantique dans l’espace, vous en avez le pouvoir.

6. Tu te mêles une fois, t’es fini(e)
Je ne vous conseille pas comme première fois d’arbitrer un match-étoile. Ok, dans un sens, ça m’a endurci un peu, mais je vous assure que les officiels et les entraîneurs ne sont pas les joueurs les plus gentils à arbitrer. Si vous vous trompez en lisant votre thème, vous allez vite entendre quelque chose du genre : « L’ARBITRE SAIT PAS LIRE ». Encore une fois, il ne faut pas se frustrer, c’est un show! Essayer d’apprendre vos signes de punitions assez rapidement pour mieux communiquer avec la table de stat. Encore là, si vous vous trompez avec les signes, vous allez vite l’entendre.

922353_460366387371164_1903281396_o7. Les étoiles ne sont pas toutes pareilles!
Les membres du public croient parfois que les étoiles attribuées en fin de match sont une mesure du talent de l’improvisateur. C’est faux! Les étoiles sont davantage une façon de féliciter ou récompenser un joueur ou une joueuse qui s’est démarqué dans un match. Une 1ère étoile pourrait très bien aller à un joueur/une joueuse qui n’entre pas très souvent, mais qui, dans ce match-ci, a essayé des catégories difficiles ou a embarqué dans des impros qui n’avançaient pas pour essayer d’amener un problème ou une solution.

8. Ewww, des joueurs
Ça s’applique moins à la LISPA et plus en milieu de tournoi. Dans les tournois, on peut être ami avec les joueurs (ou non) mais il faut savoir garder un certain professionnalisme. Vous êtes maintenant un officiel, vous avez surement des tâches et/ou un rôle. Faites attention aussi aux relations joueurs-officiels… Je sais très bien que pour certains, c’est une des rares occasions de se voir, mais vous réaliserez qu’il y a quelques couples parmi les officiels et vous allez rarement les voir se bisouter ou « cuddler ». C’est encore plus important quand un des membres du couple est officiel et l’autre est joueur.

Évidemment, j’aime bien mon poste d’arbitre, mais retourner comme joueur dans l’arène peut faire du bien. N’oubliez pas de suivre ImproNB sur Facebook et/ou Twitter! Vous voulez venir voir la LISPA? Vous voulez devenir arbitre? ImproNB vous garde au courant des temps et lieux des parties ET offre une formation d’arbitre en automne. Les opportunités sont là.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

12 réflexions sur “« Hey Isabel, comment on fait pour devenir arbitre? » ou 8 choses que j’ai apprises en devenant arbitre

  1. Randy; Ce n’est pas mon shtick ca. Je n’ai pas de shtick. Je refuse. C’est vous ca, pas moi. Aussi, j’ai gagné arbitre du tournoi avant mon shtick. Pfft.

    Aussi, une chose qui me taquine et que je vois plusieurs arbitres faire, même des vétérans. Laissé vos thèmes mourir! Je comprends que parfois vous avez écrit un awesome thème et vous vous mettez une awesome impro ou concept en tête avec ce thème. Mais, sa ne vas pas toujours être awesome. S’ils ne font pas ce que tu penses qu’ils devraient faire, cela ne veut pas dire que l’impro était mauvaise. C’est frustrant de voir des arbitres punir pour des choses qu’ils voulaient eux même voir. Je sais que ca peut être difficile voir mourir un bon thème. Mes première fois comme arbitre, j’me rappelle d’être comme triste d’avoir ‘waster’ un bon thème. C’est correct tu vas n’en écrire beaucoup des thèmes dans ta carrière d’arbitre.

    • Ça m’est arrivé à quelques reprises. Le contraire m’est aussi arrivé, où un thème que je trouvais juste « meh » a donné un beau moment d’impro. Je crois qu’il faut juste se faire à l’idée que l’on ne voit pas dans l’avenir et que, de facto, on ne peut pas prédire comment des improvisateurs exploiteront ce qui leur est donné.

      Mais l’erreur à ne pas faire, c’est de laisser notre jugement être guidé par ce que l’on pense que l’impro aurait dû être. Je crois que rien ne m’irrite plus dans des explications d’arbitre qu’un « ça aurait pu… » Comme, scuse, mais juge ce que t’as vu, pas ce que t’aurais voulu voir!

  2. C’est le genre de choses, comment dire… Tu te le fais dire, mais tu ne l’apprends pas en te le faisant dire. Tu peux t’y préparer mentalement à ça, mais on ne réalise pas nécessairement ce que c’est avant de le vivre. Mais surtout, il ne faut pas faire l’erreur de prendre le tout pour acquis parce que LÀ, ça va aller mal!

  3. Je me rappelle du jour où tu t’es assis au côté de moi et tu m’as demandé cette question! Contente que t’as finalement eu l’occasion de t’essayer! Also, j’vais prendre le crédit pour ton succès, juste un heads up. 😉

    À la base, mon schtick est juste un amalgame de choses que j’ai volé (de Mike et Sam Chiasson surtout) et qui se sont déformées avec les années. Ça et des weird ticks verbaux que je savais pas que je faisais jusqu’à ce que le public le dise avec moi…

  4. Bien dit Isabel, moi chus un amalgame des arbitres de mes années formatives, essentiellement Yvan Ponton, Stéphane Raymond et Jerry Grisé, déformé avec le temps par ma propre personalité.

    • C’est drôle de voir les inspirations du monde. Moi j’me suis surtout inspiré par des comédiens. Dans ma tête j’voulais surtout faire Phil Hartman, unassuming, plaisant pour certain, mais quand même le bad guy. Avec un peu de Dan Aykroyd .

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s