« Si j’en ai vu une, j’en ai vu cinquante! » : Réflexion sur les À la manière de…

Par Elyse Hamel

Au départ, écrire un texte sur la catégorie avec le plus de variantes peut sembler une tâche impossible. Après tout, comment parler de façon générale d’une contrainte qui va changer chaque fois, selon la volonté (ou la culture générale) de l’arbitre?

966396_460088880732248_79364032_oC’est justement de cet aspect que je veux parler ici. En principe, la catégorie À la manière de demande au joueur une connaissance générale des arts (littérature, cinéma, théâtre, etc.) bref, un certain niveau de culture. Il y a deux choses que j’adore voir dans le public quand un arbitre nous sort une À la manière de Kafka : d’abord, je remarque les yeux de ceux qui n’ont aucune idée de qui cet auteur peut bien être, et qui se demandent comment les joueurs vont faire pour imiter son style. (Pas besoin de leur dire que la plupart du temps, on donne une petite explication aux équipes avant le match… ça, c’est notre petit secret.)

Mais la réaction qui me plaît le plus, c’est des quelques personnes dans le public qui connaissent l’œuvre. Ceux qui sont fans déjà de Frank Miller ou de Quentin Tarantino, qui ont déjà vu une pièce de Samuel Beckett ou de Molière, ou encore qui se sont déjà tapé les briques qu’écrit James Joyce, ceux-là, ce sont mes préférés. On voit dans leurs yeux une parcelle de lumière, une fébrilité. Déjà, on remarque les cerveaux qui tournent et qui tentent de se rappeler les éléments que les joueurs auront à apporter à leur improvisation. Quand on est cette personne dans le public, on sent, pour un bref instant, que la prochaine impro sera en quelque sorte jouée spécialement pour nous, et qu’on partagera avec les joueurs des « Inside jokes » qu’on va trouver tordantes, pendant que nos amis vont nous regarder comme si on est un peu détraqués. (Quelqu’un qui décrit la physionomie d’un personnage ou encore l’architecture d’un édifice pendant 3 minutes dans une À la manière de Victor Hugo, je vous assure que c’est HI-LA-RANT).

Il faut tout faire pour cultiver ce moment magique qui se passe entre les spectateurs, l’arbitre et les joueurs. Et comme chacun n’a pas le même bagage culturel, ça devient primordial de varier les À la manière de. Gardez une liste en tête ou sur votre portable des auteurs, cinéastes ou dramaturges que vous aimez et que vous seriez en mesure d’honorer. On gagne tous à découvrir et partager de nouvelles sources d’inspiration!

901162_460151380725998_2133297743_oÉvidemment, il est tout aussi important de produire des matchs équilibrés, qui ne vont pas nous donner le même genre d’improvisation trois fois. Par exemple, si un arbitre donne une rimée dans la première période, il devrait choisir une À la manière de un peu plus énergétique comme J.R.R. Tolkien plutôt que du Shakespeare. Dans le même ordre d’idée, si on prévoit donner une dramatique dans la deuxième période, il faudrait éviter une À la manière de trop déprimante comme du Anton Tchékov ou Charles Dickens.

Enfin, un dernier conseil : évitez les À la manière de trop générales. On perd la magie et les petites particularités qui viennent enrichir les improvisations. Ainsi, on peut donner une À la manière de Mary Higgins Clark ou Agatha Christie plutôt qu’une simple À la manière d’un roman policier. De la même façon, je préfère de loin voir une À la manière de Eugène Ionesco ou À la manière de Luigi Pirandello qu’une À la manière du théâtre de l’absurde. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, « l’absurde » comme tel n’est pas du n’importe quoi, et de voir que les joueurs peuvent être complètement ridicules tout en respectant un cadre, c’est plus qu’impressionnant!

Partagez vos À la manière de préférées dans les commentaires. Pourquoi ne pas se commencer une banque d’idées collective, dans laquelle les arbitres à court d’inspiration pourront puiser ou encore où les joueurs en quête de défis pourront se lancer ?

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s