L’importance du silence

Par Martin Léger

975985_460048967402906_337872213_oLe silence, ça suce. Toute ma vie, le silence fut utilisé comme punition. Je faisais quelque chose de mal à la garderie? Va au coin et ne parle pas! À la maison, c’est la même chose. Tu fais des conneries et tes parents veulent ton silence. À l’église, on chuchote obligatoirement. Sans oublier le classique silence de la bibliothèque. Le pire, c’est à l’école, où on est assis avec notre bouche fermée la majorité de la journée. Après des années de conditionnement, le silence est devenu une punition! Croyez-moi, durant mon séjour au secondaire, je me suis mis dans beaucoup de trouble avec mes mots.

Alors, me retrouver au comité d’improvisation, c’était comme excitant. Finalement! Un endroit où je pouvais faire tout le bruit que je voulais. On était même encouragé de parler et parfois de crier! Conséquemment, dans mes débuts, je n’arrêtais pas de parler dans mes improvisations. La raison principale que je soudainement me suis transformé en M. Bavard était que j’avais peur du silence. Pour longtemps, je pensais qu’il fallait parler constamment pour ne pas perde l’attention de la foule. En improvisation mixte, c’était la même chose, je ne voulais pas arrêter de parler, car je voulais éviter tout moment « awkward » entre deux personnes. Rien de plus « awkward » que deux personnes qui ne savent pas quoi se dire.

Mais avec le temps et l’expérience, j’ai réalisé que le silence peut être une qualité et un outil indispensable à l’improvisation. Si l’improvisation n’a pas de limite dans son jeu, pourquoi exclurait-on le silence? Parfois, pour communiquer certaines émotions à la foule, comme la tristesse, la gêne et la confusion, le silence est la clé. C’est aussi bon pour donner une atmosphère à votre improvisation. Par exemple, regardez n’importe quel film ou pièce de théâtre, les personnages ne sont pas constamment en train de parler. La communication non verbale est très importante. Dans le jeu d’improvisation, vous n’avez pas seulement l’attention des oreilles de la foule, mais de leurs yeux aussi!

La parole peut même devenir une béquille pour certains joueurs. J’ai souvent vu des joueurs complètement établir l’improvisation grâce à une seule phrase. Ou même se rendre à la fin d’une improvisation, parce qu’ils auraient trop avancé l’histoire en parlant, sans action pour mieux l’équilibrer. Je vois aussi des joueurs qui veulent artificiellement ajouter de l’énergie dans leur jeu avec des cris et des dialogues trop rapides. Souvent, cela peut faire l’impro sembler forcée ou fausse. Le silence n’est pas un geste statique; juste parce qu’il n’a pas beaucoup de bruit dans une improvisation, cela ne veut pas dire qu’il manque de l’énergie. Comme déjà dit : la communication non verbale est très importante! Vos expressions faciales, la façon que vous croiser vos bras, votre posture, tous ces facteurs sont aussi importants que vos paroles.

Pourquoi croyez-vous qu’on dit si souvent « On veut le voir, pas le savoir! » durant des tournois au niveau des écoles secondaires. C’est un match d’improvisation, il faut utiliser tous les outils qui nous sont disponibles. À la place d’exprimer verbalement des émotions comme, « je suis fâché! », essayez de faire une expression faciale qui démontre cela. Vous seriez peut-être surpris de votre propre capacité de faire réagir la foule avec votre visage seulement.

Pour finir, un petit secret pour vous. Je ne suis pas le meilleur rimeur, mais mon truc pour pouvoir constamment rimer est de prendre beaucoup de pauses silencieuses. Dans une improvisation rimée, n’ayez pas peur de faire une autre action comme laver le plancher ou manger un sandwich. Faites n’importe quoi pour vous donner le temps de penser à une rime. Si vous êtes juste debout avec vos yeux qui regarde le boute de votre toupet, vous perdez du temps précieux que vous pourriez utiliser pour faire une action et sembler présent.  Si vous enlevez votre parole de la situation, n’oubliez bien sûr pas de la remplacer avec quelque chose d’autre!

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

Une réflexion sur “L’importance du silence

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s