6 conseils dans le but de devenir un bon entraîneur

Par Justin Guitard

420468_10150616955864141_1531696278_nIl n’est pas toujours facile d’être un entraineur! Voici quelques conseils qui vous permettront de devenir meilleur entraineur.

1) Créer un bon lien avec l’école
Certains entraineurs ont la chance d’être également des enseignants, ce qui facilite de beaucoup les relations avec les moniteurs ou membres de la direction. Toutefois, si vous n’êtes pas un employé de l’école où vous être entraineur, il est à votre avantage de créer de bons liens avec votre enseignant associé (votre moniteur de comité), ainsi qu’avec les membres de la direction car c’est eux qui, souvent, s’occupent de l’argent, des levées de fonds, du transport, des assurances et d’une foule d’autres petits détails qu’on oublie souvent. Ainsi, lorsqu’on a un bon lien avec l’école, on s’assure que tout se déroule bien et sans anicroche. Assurez-vous que votre moniteur sente qu’il fait partie de l’équipe !

2) Ne pas essayer d’être ami avec vos joueurs
L’une des forces d’un entraineur, c’est d’être capable d’avoir à la fois un lien très fort avec les joueurs, mais également d’afficher une certaine distance, ce qui lui permet de pouvoir diriger l’équipe d’une façon efficace. Plusieurs jeunes entraineurs peuvent souvent être des anciens de l’école, qui n’ont qu’un an ou deux de plus que certains joueurs. Ceux-ci peuvent faire l’erreur d’être trop amical avec leurs joueurs, ce qui peut avoir comme effet de ne pas être pris au sérieux lorsque vient le temps de prendre des décisions. Bien qu’il soit essentiel d’être agréable à côtoyer, d’être une personne à qui vos élèves peuvent se confier, il faut qu’ils sachent que c’est vous qui tenez les rennes de l’équipe et que lorsque vous avez à faire de la discipline ou de la gestion, qu’ils vous respectent. Soyez clairs dès le début de l’année et soyez ferme lorsque vous prenez des décisions, car il doit y avoir une personne dans l’équipe qui prends des décisions difficiles (qui fera partie de l’équipe, qui viendra au tournoi, qui jouera lors des matchs etc.) et cette personne, c’est vous.

3) Bien connaitre vos joueurs
Un bon entraineur va être en mesure de tellement bien connaitre ses joueurs, qu’il pourra miser sur leurs forces afin qu’ils puissent donner le meilleur spectacle possible. Certains joueurs ont une chimie entre eux, certains joueurs préfèrent des catégories ou sont des meilleurs moteurs que d’autres, par exemple. Si vous prenez le temps de connaitre les forces et les défis de vos joueurs, il sera plus facile d’effectuer un bon roulement de votre banc et la qualité du jeu de votre équipe ne fera qu’augmenter. Également, essayez d’en connaitre davantage sur leurs passions. Vous serez surpris si certains joueurs peuvent jouer d’un instrument, connaissent des auteurs classiques ou ont un talent unique. Cela peut assurément servir dans une improvisation et vous ne savez jamais quand vous aurez besoin d’un joueur qui connait Sophocle ou d’un joueur qui peut compter jusqu’à dix en japonais.

4) Travaillez autant que les joueurs
On dit souvent que ce sont les joueurs qui doivent travailler, et ce, beaucoup plus que l’entraineur. Je ne suis pas d’accord. L’entraineur doit travailler autant que les joueurs, car il fait autant partie qu’eux de l’équipe. Un entraineur qui va passer du temps à créer de nouveaux exercices, à analyser des matchs d’improvisation, à discuter d’improvisation avec ses joueurs connaitra beaucoup plus de succès qu’un entraineur qui s’assoit sur une chaise et regarde ses joueurs improviser pendant une heure par semaine. De plus, même si vous n’êtes pas vous-même un ancien joueur d’improvisation, rien ne vous empêche de donner des exemples ou de participer à certains exercices. Les jeunes aiment vous voir en action, que vous soyez bon ou pas. N’hésitez pas également à aller chercher d’autres personnes afin de présenter des ateliers particuliers aux joueurs de votre équipe. Cela demande de la préparation, oui, mais les résultats se feront voir assurément.

5) L’aspect psychologique est souvent le plus important
On l’oublie souvent, mais l’improvisation est une activité qui demande une grande concentration. De cette façon, les joueurs qui sont présents sur le banc doivent être concentrés sur le match et sur rien d’autre. Il est important que l’entraineur s’assure que tous ses joueurs sont calmes, prêts et qu’ils sont en mesure de pouvoir contrôler leurs émotions et leur énergie. Sinon, l’entraineur fera face à une montée de stress de plusieurs joueurs, qui peut amener une équipe super bonne à offrir une performance désastreuse, ce qu’on appelle dans le jargon une « déconfiture ». Une équipe forte mentalement sera également forte sur la glace. L’entraineur doit donc être à l’écoute des besoins de ses joueurs et doit, au cours de la saison, offrir différents exercices qui testeront la psychologie de ses joueurs et leur capacité d’adaptation. On dit souvent que c’est dans l’adversité qu’on reconnait le vrai talent et je suis d’accord avec cela. Au final, c’est souvent l’équipe la plus solide mentalement qui sera le plus en mesure d’offrir le meilleur spectacle car l’improvisation est un art qui demande un esprit de concentration supérieur.

6) L’art de choisir les bons joueurs
Si certains entraineur n’ont hélas pas le luxe d’avoir l’embarras du choix quand vient le temps de former une équipe, d’autres doivent retrancher des joueurs. Il est évidemment très important d’être en mesure de former la meilleure équipe possible. Et attention, la meilleure équipe n’est PAS formée des 8 meilleurs joueurs de l’école, mais bien des 8 joueurs qui fonctionnent le mieux ensemble et qui se complètent bien. Une équipe avec 8 spécialistes du « punch » ou avec 8 joueurs « verbomoteur » ne connaitra pas de succès. Il faut être en mesure de former une équipe qui sera bien balancée et qui pourra devenir une famille.  Un format qui fonctionne bien, quand vient le temps de sélectionner 8 joueurs, est le suivant :

  • Il vous faut 1 joueur qui soit fort dans la création de l’histoire
  • Il vous faut 1 joueur qui est un bon verbomoteur
  • Il vous faut 1 joueur qui excelle en création de personnages
  • Il vous faut 1 joueur qui excelle dans l’art du « punch »
  • Il vous faut 1 joueur qui excelle grâce à son jeu physique
  • Il vous faut 1 joueur vétéran qui est un leader positif
  • Il vous faut 1  joueur de type « plombier », qui peut être utilisé à toutes les sauces
  • Il vous faut une recrue qui apporte une énergie nouvelle

En terminant, n’oubliez pas qu’il s’agit de donner une expérience de vie inoubliable aux jeunes et que c’est pour eux que vous devez être entraineur. Ainsi, il faut être capable de s’adapter à leurs besoins, tout en sachant bien les encadrer. Soyez vrais, honnêtes, transparents et surtout, soyez justes. N’ayez pas peur de laisser de côté un joueur, même si c’est le meilleur de votre équipe, s’il ne mérite pas de jouer. Faire partie d’une équipe est un privilège et c’est lorsque les 8 joueurs d’une équipe auront compris le vrai sens du mot « équipe » que votre formation connaitra tout le succès qu’elle mérite.

Vous voulez écrire un article? Communiquez avec Isabel Goguen à improvisationnb@gmail.com!

Advertisements

5 réflexions sur “6 conseils dans le but de devenir un bon entraîneur

  1. J’ai jamais cru que j’aimerais ça être entraîneur. Je pense que je me suis dit que je n’étais pas assez bonne pendant longtemps… Mais depuis que j’ai participé à l’élaboration des ateliers pour le gazou bronzé cet été, et que j’ai eu la chance d’accompagner une douzaine de jeunes improvisateurs dans une expérience unique d’apprentissage, ce serait mentir de dire que ça me tente pas…

  2. De bons conseils pour le niveau secondaire, mais ce serait intéressant d’en voir pour le niveau universitaire/civil où la donne est un peu différente. Je vais essayer de penser à de quoi.

    Aussi, p-e que la photo devrait être étiquettée, j’ai cru que Tornado avait écrit l’article au début!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s